« Moi, je ne suis pas comme toi…. »

Je suis en train d’essayer d’écrire ce billet avec un chat de presque 6 kilos littéralement collé à mon bras, c’est le matin et le matin c’est séance de câlins obligatoire, notre petit rituel à nous. Et vous savez ce qu’il y a de fabuleux dans le fait d’avoir un chat ? (hormis sa douceur et le fait de vivre avec un être qui s’en bat les couilles de tout sauf de la bouffe) C’est que le chat, lui, ne te juge pas. Il ne se le permettrait pas.

L’autre jour je discute avec une copine célibataire. Je ne l’ai pas vue depuis trois mois, époque où elle était tombée sur un gros mytho qui lui avait caché qu’il était en couple et avait deux enfants d’une précédente union. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai de la chance ou que je suis plus intelligente mais jamais je ne suis tombée sur ce genre de mec. Le pire que j’ai eu, c’est Nico. Et je savais que ce n’était pas une bonne idée de le côtoyer mais je m’emmerdais dans ma vie à Toulouse alors je ne lui en veux même pas : c’est les yeux fermés que je me suis plongée dans cette relation. Si tu enlèves Nico de mon palmarès amoureux, je ne suis tombée que sur des mecs bien.

La copine me dit que depuis « gros mytho », elle n’a rien eu, qu’elle fantasme sur les vêtements pour nourrisson (wtf), que franchement oui, elle aimerait bien vivre une longue relation, que ça ne lui est jamais arrivé, et quand elle me dit tout ça elle a l’air tellement triste. Je lui dis que toutes les histoires ne sont pas des histoires d’amour, qu’à rester passive, c’est certain qu’elle ne rencontrera jamais personne, et là elle me coupe en me disant « Non mais moi je ne suis pas comme toi…je crois à chacune de mes histoires, à chaque fois je me dis que c’est le bon ».

Comment peut-on être si naïve ? Est-ce-que c’est pour ça que souvent je me sens à l’écart quand deux filles parlent d’amour ? Pourquoi voir l’autre comme une potentielle relation sérieuse au lieu de simplement profiter des moments partagés ? Qui sont ces filles sur Tinder et ailleurs qui écrivent « Je ne veux que du sérieux » ? Mais comment tu peux le savoir à l’avance que ça va être sérieux ou non ? Tu es devin, toi ? Parce que moi je vois ce qui se passe et j’avise. Et d’abord ça veut dire quoi « sérieux » ? Ça veut dire que c’est pas juste sexuel ? Je suis une salope si j’ai une relation juste sexuelle, c’est ça ? Toi tu es Charlotte York et moi je suis Samantha Jones ?

Je lis beaucoup ici et là sur des blogs des récits de filles célibataires qui attendent le grand amour. C’est mignon de croire au grand amour mais en attendant, tu fais quoi ? Tu restes là avec des toiles d’araignée dans la chatte pour le simple plaisir de te dire que tu es « une fille bien » ? A titre personnel, le seul truc qui m’ennuie dans le célibat c’est justement l’absence de sexe régulier. Pourquoi « célibat » rimerait avec « ceinture de chasteté » ? Et oui j’ai dans mon répertoire deux ou trois garçons qui peuvent me dépanner en cas de galère et il n’y a rien de dégradant à avoir une relation basée sur un intérêt commun et même du respect et même ohlala du plaisir ! Quelle salope je fais de vouloir prendre du plaisir !

L’ironie de l’histoire c’est que pendant que ma copine rêve de mariage et de faire des bébés joufflus, moi j’ai eu trois mecs qui ont voulu se mettre en couple avec moi, et à chaque fois, j’ai refusé (enfin, pas tout à fait, mais j’y reviendrais sans doute bientôt!). Si j’étais un homme qui voit écrit « Attention, je ne veux que du sérieux », je crois que par esprit de contradiction pur, j’essaierais de juste baiser la fille et de ne surtout jamais la revoir, pour lui montrer à quel point son raisonnement est con… Vous avez de la chance que je ne sois pas un connard parisien…

Si tu aimes lire en anglais, je te laisse ici un article génial qui propose de redéfinir le mot « salope ».

Publicités