Revivre

La canicule fout enfin le camp pour mon plus grand bonheur, d’autant que c’est bientôt mon anniversaire (comme cadeau j’aimerais : pluie et ciel gris). Les stigmates de ce réchauffement climatique sont pourtant bien visibles sur mes jambes devenues tricolores, c’est du plus bel effet. Je suis blanche jusqu’au dessus du genou puis couleur miel jusqu’aux pieds qui sont eux couleur caramel brûlé. Comment veux-tu être chic dans de telles conditions ?

C’est maintenant qu’il fait moins chaud qu’on me fait remarquer que c’est logique que mon ventilateur sur pied ne fasse que si peu d’air « Je crois que tu as monté les hélices à l’envers ». J’adore ce « Je crois », c’est si subtil alors qu’au fond on sait que je ne suis décidément pas douée de mes mains, pas bricoleuse pour un sou, heureusement que je fais les meilleurs cookies au monde (mégalomanie, bonjour).

Maintenant que je peux à nouveau réfléchir avec un cerveau qui n’est pas en surchauffe à cause des 32 degrés dans mon appartement, je vais pouvoir lire des livres au lieu de m’abrutir devant Netflix. J’adore vivre au dernier étage parce que je ne supporte pas de connasse qui marche avec ses talons aiguille au-dessus de ma tête, pas non plus de connard qui écoute du rap français à fond, ni d’enfants qui font du vélo, du roller, que sais-je, les enfants ont toujours des idées démoniaques, on dirait qu’ils naissent dans l’unique but de faire le plus de bruit possible. Mais il fait toujours trop chaud quand on vit au dernier étage…. Mais monter les escaliers permet d’avoir un fessier sympa…Mais, mais, mais…

Hier, je marchais dans la rue, le sourire aux lèvres. Et là le lecteur se demande si je ne serais pas en train de mentir. Quoi ? Une parisienne qui marche EN SOURIANT ? Dafuq ? Un type m’apostrophe et me dit « C’est super de vous voir sourire, vous avez l’air épanouie, quel est votre secret ? ». Je me suis demandée si ce n’était pas une approche pour me faire entrer dans une secte ou autre… Comme je n’avais pas beaucoup de temps, je lui ai répondu que je savais pourquoi mais lui, était-il prêt à entendre ce secret ? Comme il a opiné, j’ai répondu , triomphante « Parce que je viens de faire l’amour ! ». Il était ébahi, le pauvre.

Il y a une émission que j’adore sur Netflix qui s’appelle Comedians in Cars Getting Coffee, c’est présenté par Jerry Seinfeld (je ne vais quand même pas vous le présentez, vous savez forcément qui c’est). Cette saison il reçoit Dave Chappelle (qu’on ne présente pas non plus hein) et ils parlent de Paris. Seinfeld dit « Les parisiens ne sont pas accueillants mais ça ne me dérange pas, je ferais pareil si j’avais moi aussi du pain aussi bon et de telles femmes, si je m’habillais comme ça…je mépriserais tout le monde … ils ont le droit d’être condescendants ». Voilà, j’ai des courses à faire en tirant la gueule, je vous laisse…

Publicités

« Challenge un peu con mais pas trop » #12 Faire un faceless selfie

Bon, disons-le tout de suite, je vais tricher pour ce challenge (mais après tout je l’ai créé donc j’ai environ tous les droits hihi). J’avais une idée très précise de ce que je voulais faire, c’était élégant, c’était parisien, c’était formidable. Sauf que je n’ai pas eu le temps, je passe mon temps à éternuer à cause de ce foutu printemps donc j’évite de sortir, sauf pour manger un sorbet à l’amande chez Amorino (moins calorique qu’une glace tradi, si tu ne connais pas, je ne peux que te recommander cette merveille).

J’ai regardé des séries sur Netflix, j’ai commencé par la deuxième saison de « Love » qui est vraiment une série que j’aime fort, c’est une histoire d’amour improbable entre un pseudo loser et une dépendante affective et sexuelle, les acteurs sont si justes, c’est bien écrit et c’est touchant, j’attends la troisième saison avec grande impatience. Puis je suis retombée dans « Grace & Frankie », troisième saison, une histoire d’amitié entre deux femmes qui ont plus de 70 ans et qui lancent un sextoy spécial « troisième âge » (parce que quand on vieillit on a de l’arthrite, eh oui), avec Jane Fonda qui me fait tant penser à ma grand-mère (paix à son âme). Là je suis en plein « Iron Fist », bref, j’ai pas le temps.

J’aurais pu faire cette photo parfaite ce matin mais je suis allée faire du shopping à la place, je voulais des escarpins pas trop hauts cool et argent parce que c’est bientôt l’été et je compte briller de mille feux mais avec élégance et je voulais aussi un haut rose pétant parce que ça me va bien au teint et un sac blanc parce que je n’avais aucun sac blanc. Merde, on peut croire que j’ai envie de ressembler à Paris Hilton en lisant ça. Sauf que je suis brune donc sur moi ça fait pas l’effet Barbie (enfin je crois, j’espère !). En fait j’essaie d’adopter une attitude positive face au printemps, j’essaie d’arrêter de ne porter que du noir…à suivre…(par ailleurs dimanche on était en famille et une personne que je ne connais pas était habillée tout en blanc, pantalon blanc, haut blanc, et j’ai trouvé ça tellement cagole, ça m’a rendu triste parce que je voyais bien qu’elle pensait avoir l’air chic. Pas du tout non. Quand je lui ai dit que ses boucles d’oreille étaient chouette (je suis le genre de personne qui fait facilement des compliments aux autres femmes), elle m’a répondu « C’est le but », j’ai trouvé ça bizarre, non ? « C’est le but » ?).

A propos de photo, je suis censée faire des photos pro de ma petite personne parce que je me suis dit qu’une fois dans ma vie ce serait cool d’avoir de vraies belles photos, pas des selfies où je tire la langue ou ces nombreuses photos où ivre,  je fais le signe des cornes, ou des selfies avec mes chats, bref, des photos un peu jolies et sympas. Et puis j’ai tapé le nom de cette ancienne amie dans Google, accessoirement fille la plus crade jamais rencontrée, tu sais ce genre de fille jolie, charmante et charmeuse mais qui se croit un peu plus belle qu’elle ne l’est ? et qui met trois fois de suite le même t-shirt, se lave quand elle y pense et met la dose de parfum très cher, qui laisse ses culottes pleines de perte blanche au milieu du salon (bon appétit bien sûr !), bref quand son mec venait  la chercher, je pensais « Pourvu qu’il ne lui fasse pas de cunnilingus, le pauvre garçon… ». Je précise quand même qu’elle m’avait insultée, elle m’avait dit « connasse ! » pour je ne sais plus quelle raison, sauf que je suis peut-être une connasse mais moi je me lave haha Houla, je m’égare, pardon. Donc je tape le prénom et le nom de cette ancienne amie crade et là je vois sa photo de profil, une photo pro, justement. Noir et blanc, fond noir, elle se la pète dessus mais puissance 8000, en même temps ce n’est pas parce que les années passent qu’elle est devenue humble, il ne faut pas rêver. Elle a un regard… comment dire. Elle se prend pour un mannequin en fait ; Dans la vie, jamais on ne fait ce regard, absolument jamais. Cette photo c’est pour dire : regardez, les années passent et je suis toujours aussi jolie. Ce qu’elle ne sait pas c’est que cette photo dit : regardez, les années passent et je n’ai toujours pas compris qu’être jolie n’était pas la chose la plus importante au monde, les années passent et je n’ai toujours pas compris que l’humilité, à un moment, ça peut être une bonne idée.

Depuis, j’ai peur de faire ces photos. Comment être naturelle devant un inconnu ? Et surtout : c’est quoi, être naturelle ? Bref, je ne vais pas lancer de débat ici, on verra bien, si je suis crispée sur les photos, tant pis, ça me fera rire quand je serais vieille !

Puisque je ne respecte pas le challenge, autant vous parler de ce que j’écoute en ce moment, c’est simple, je n’écoute plus que Hanni El Khatib. Non, ce n’est pas de la musique world (quelle horreur), c’est du rock garage 60’s génial, le mec a 35 ans, est né à San Francisco, son père est palestinien et sa mère philippine et le groupe est basé à Los Angeles. L’album s’appelle Savage times et ça y est c’est l’album le plus écouté de mon Itunes.

Je n’ai donc pas de selfie de moi sans ma tête mais j’ai des photos de mes quatre chats avec un bout de moi quelque part. Oui, je sais, c’est surprenant quelqu’un qui vit à Paris avec autant de chats mais ils ne sont pas malheureux du tout ! 🙂

P.S : Merci à celles qui ont participé à mon challenge, merci à ceux qui ont lu mes bêtises, je compte en faire un autre en mai ou juin, on verra !

Advanced style, le documentaire : le style n’a pas d’âge

Je suis Ari Seth Cohen depuis le buzz de son blog de mode consacré aux femmes de plus de 50 ans mais je n’avais jamais vu « Advanced style », le documentaire qui relate cette formidable aventure. Ari Seth Cohen a commencé à photographier des femmes plus âgées à New York parce qu’il les trouvait élégantes, belles, non conventionnelles dans leur style vestimentaire. Personne ne parlait des femmes de 50 ans et + dans la mode avant que son blog n’explose, depuis on a vu ces femmes faire de la publicité pour des marques de luxe, des femmes de plus de 80 ans, une révolution ! Il est vrai que j’avais été frappée par le style unique des femmes plus âgées la dernière fois que je suis allée à New York, c’est bien elles qui m’avaient inspirées. Voir de si belles femmes fières de leurs cheveux blancs, tirées à quatre épingles tout en restant cool, c’est vrai que ça donne envie de vieillir aussi bien, avec autant de panache et d’assurance.

Le documentaire montre des femmes au caractère hors du commun, souvent drôles, qui osent porter des tenues folles, des chapeaux gigantesques, des couleurs chatoyantes, l’une d’elles porte des faux-cils réalisés elle-même à partir de ses propres cheveux et elle a 93 ans ! Une autre porte le léopard avec classe du haut de ses 81 ans, elles sont toutes différentes, toutes fabuleuses. A croire qu’on ose enfin être soi quand on atteint la soixantaine… Comme le dit une autre, l’argent n’a rien à voir avec le style, il est facile de se procurer une pièce de créateur et de copier un look de défilé mais est-ce vraiment ça le style ? Ressembler à des tas d’autres femmes dans la rue ? Le style ça s’apprend, il faut faire preuve de créativité, savoir ce qui nous va par rapport à notre morphologie, il faut s’amuser et c’est ce que semblent faire ces femmes qui n’ont rien à envier aux icônes de mode bien plus jeunes. Elles ont un look unique, elles ne ressemblent qu’à elles-mêmes.

Alors qu’il est tabou de parler de son âge dès lors qu’on commence à vieillir (et quand je dis vieillir je parle de ces filles de 25 ans qui t’annoncent qu’elles sont vieilles haha), voir ces femmes fières de ce qu’elles sont est une vraie bouffée d’air. Comme dit l’une d’elles « Je me suis toujours acceptée, de toute façon on ne peut pas se changer, on est comme on est ! ».  Parce que ce qui transparait de ces femmes qui sont clairement dans la dernière partie de leur vie c’est la joie, malgré les épreuves, malgré la solitude pour certaines, elles sont optimistes et joyeuses. Celle qui du haut de ses 62 ans dit face caméra qu’elle veut se marier et avoir des enfants m’a tellement fait rire, quelle audace ! Pourquoi pas ! Pourquoi la vie d’une femme se limiterait à l’arrivée de la ménopause ? Ma propre mère a retrouvé l’amour a 52 ans et avant de rencontrer mon beau-père, elle disait « Je sais que je vais rencontrer quelqu’un de bien parce que je suis quelqu’un de bien ». Ca fait huit ans que ça dure, il faut croire qu’elle avait raison d’être sûre d’elle. Je ne sais pas si c’est lié mais ma mère a un style à elle,  certes elle n’est pas portée sur les chapeaux mais elle a des robes orange pétant et des chaussures à plateforme rose (qui ne font pas l’unanimité mais elle s’en fout complètement), elle met des broches sur ses sacs à main et porte des boucles d’oreille qui défient la gravité, sa coupe de cheveux ressemble à celle de Beetlejuice et ça lui va à merveille (je le jure).

Après une heure et douze minutes de documentaire je me suis lancée dans un tri de cartons de vêtements, parce que je n’ai toujours pas tout rangé par flemme, évidemment. Et j’ai commencé à jouer la poupée avec moi-même, à mélanger des vêtements auxquels je n’aurais jamais pensé, et si le léopard (pas besoin d’avoir 80 ans pour en porter !) allait avec le violet ? Et ce haut à la Missoni jamais porté, pourquoi je le garde ? Est-ce-que je peux le porter avec ce gilet bleu-gris ? J’ai fait des découvertes fascinantes devant le miroir, résultat je sais comment je vais m’habiller ces trois prochains jours, ce qui, au passage, me permettra de dormir jusqu’à 8h45 le matin, youhou !

Cette petite soirée m’aura appris qu’il ne faut jamais jeter un vêtement qui nous plaît encore et dans lequel on rentre toujours, on peut lui trouver une place, encore faut-il la chercher… Je pense à ce pantalon vert forêt trouvé avec une étiquette dans mon armoire, je l’ai mis pour la première fois l’année dernière alors que je l’avais acheté il y a au moins trois ans (oui je sais ça peut être choquant de lire que je mets des pantalons pour ceux qui me connaissent huhu). Vieillir ne signifie pas seulement voir moins bien, être physiquement plus fatigué et fragile, vieillir c’est aussi une bénédiction.

Et si nous n’attendions pas la soixantaine pour être fabuleuses ?

Advanced-StyleWeb

Karen-Walker-Eyewear-x-Advanced-Style-1

joyce-carpati-wears-northern-lights1

advanced-style-Tziporah-Salamon

zelda

IMG_9953

Lanvin-main_2281768a

Deb retouched2 copy