La plainte du jeudi soir

Cette période est extrêmement difficile à vivre pour moi. Il fait chaud, il fait beau, il y a du soleil. De temps à autre, il y a de la pluie ou un orage et je me dis « Chic ! Ça va enfin se rafraîchir » et puis non. Je me réveille en sueur tous les matins, je regarde la météo, je vois qu’il va encore faire 26 degrés et je passe plusieurs heures à essayer de dédramatiser, à me dire qu’il faut que j’accepte cette situation, que c’est comme ça, qu’en octobre enfin je serai heureuse et que d’ici là eh bien il faut prendre son mal en patience.

Mais c’est vraiment vraiment difficile parce que ne pas aimer la chaleur et le beau temps est très mal considéré, tu es forcément rabat-joie, personne n’est jamais d’accord avec toi (mais genre vraiment jamais à part mon ex), tu te sens un peu seule au monde. Et au risque de me répéter, ce n’est pas que je déteste la chaleur ou le soleil, c’est juste que puisque je suis en ville et que l’océan n’est pas à deux pas de chez moi, je ne vois pas l’intérêt. Alors oui peut-être que je devrais déménager pour aller vivre à Lacanau, peut-être. Mais j’en suis à deux déménagements en six mois alors on va se calmer.

Par exemple je suis présentement en train de subir la soirée étudiante d’un voisin parce qu’il fait chaud donc logiquement ses fenêtres sont ouvertes. L’hiver ce genre de connerie n’arrive pas. Jamais. Dès qu’il y a du beau temps je subis mes voisins. Le reste de l’année j’ai le sentiment de vivre seule et j’adore ça comme sensation, il n’y a rien de mieux. Je dois probablement avoir les seuls voisins de France qui écoutent encore Tragédie par ailleurs. Ça chante « Est-ce-que tu m’entends hé ho » en chœur, ça me donne des envies de leur verser de l’acide sur la gueule à ces petits cons. Ça ferait moins le malin avec un œil en moins hein bande de connards ?

Ce qu’il me faudrait en ce moment c’est une amie avec laquelle bitcher sur les connards qui aiment la chaleur, la plage et qui mettent des bermudas (petit rappel : le bermuda c’est non), j’aimerais tellement avoir quelqu’un avec qui me plaindre de cette horrible saison, j’aimerais tellement me sentir comprise bordel de chiotte. Mais non, ici j’ai deux copines, une qui met des débardeurs bleu chelou (petit rappel : le débardeur c’est un grand non) et qui adore l’été, l’autre qui adore tout, elle est tellement positive que parfois j’ai envie de lui claquer la gueule pour voir si elle tendrait l’autre joue. Et j’ai un pote aussi. Mais il fait de la muscu alors forcément il adore l’été parce qu’il peut montrer ses gros muscles virils. Dans le doute je lui demande s’il aime l’été par sms parce que je n’en sais rien en fait. Je reviens.

Verdict« Oui j’aime bien l’été et la chaleur, pourquoi X) ».

Je suis seule au monde. Seuls les chats me comprennent. Et encore, eux aussi aime le soleil, quand il y a un rayon ils se mettent pile dessus.

Je suis seule au monde.

Snif.

Message de mon pote « Roh c’est cool le beau temps smiley qui envoie un cœur avec sa bouche »

Mangez vos morts adorateurs du soleil, je vous conchie.

Publicités