Bye bye

Il fallait bien que ce jour arrive. On le sait, je suis quelqu’un qui se lasse facilement. En septembre, ce blog aurait eu 4 ans, il n’aura pas le temps de souffler ses bougies.

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ici, j’ai aimé lire vos gentils mots, j’ai choisi de ne pas publier les commentaires qui ne me plaisaient pas et il n’y en a pas eu tant que ça finalement, je me suis plaint inlassablement et j’ai été très connasse, c’était le but ! (certains n’avaient pas compris je crois).

Ce blog n’a plus raison d’être parce que je quitte Paris dans quelques semaines. Ceux qui lisent entre les lignes ont dû comprendre que si Paris reste pour moi la plus belle ville du monde,  je ne supporte plus d’y vivre depuis plusieurs mois maintenant. Je suis née à Paris et j’y ai vécu 95% de ma vie, il est largement temps de passer à autre chose. Si je veux continuer d’aimer cette ville, il faut que je la quitte. Le premier qui critique Paris, je le défonce, que ce soit clair. C’est ma ville ! Je vous rassure, je reste complètement connasse, où que j’aille 🙂

J’ai une mission : finir un foutu manuscrit que j’ai en tête depuis pas mal de temps et qui traîne, inachevé, sur mon bureau. Et plus globalement : trouver un moyen de vivre de l’écriture et ne plus jamais être forcée de travailler dans la finance, je dois dire que j’ai rarement rencontré autant de gros cons ! Je ne veux pas être riche, je veux juste faire ce que j’aime et rien d’autre. Tout ça ne va pas se faire par magie, je le crains… Il est temps pour moi d’arrêter de procrastiner. On dit que les femmes sont capables de faire plusieurs choses à la fois, pas moi. Il va falloir apprendre… J’ai des cartons à faire, un appartement à quitter, beaucoup d’excitation et d’incertitudes, des chats à préparer à leur nouvelle vie, des peurs à affronter, un manuscrit à écrire,donc… bref, une vie entière à changer. Pour quelqu’un qui adore rester allongée dans son canapé en écoutant des podcasts, c’est assez angoissant !

Je ne cesse de critiquer celles et ceux qui sont conventionnels et passent à côté de leur vie sur ce blog, vous comprendrez que ce serait dommage que je fasse la même chose. Souhaitez-moi bonne chance ou merde ou ce que vous voulez, parce que je vais en avoir besoin (pas tant que ça mais un peu d’encouragement ça fait toujours plaisir).

Merci à celles et ceux qui me lisent depuis des années, à leur bienveillance, leurs remarques pertinentes, leur assiduité, merci merci merci aux 247 abonnés, désolée pour les derniers abonnés arrivés ici mais j’ai écrit 191 billets en presque 4 ans donc il y a quand même de quoi lire.

Je vous souhaite à tous de risquer de vivre vos rêves comme je m’apprête à le faire. La vie est trop courte pour s’emmerder et on peut tout recommencer à tout âge. Encore faut-il oser…

Comme le dit Cioran « Ce n’est pas la peur d’entreprendre, c’est la peur de réussir, qui explique plus d’un échec » (pourquoi personne ne cite jamais ce génie de Cioran ?)

Je reste joignable ici si tu veux me faire une déclaration d’amour/haine : encoreuneconnasseparisienne@gmail.com

Un énorme merci à Jean-Marie dont j’aime tant la plume.

Un double énorme merci à S., les mots me manquent pour exprimer tout ce que notre amitié pas si virtuelle m’a apporté et m’apporte.

A bientôt !

Publicités