This is 40

La femme de 40 ans, on l’imagine commençant méchamment à vieillir, normal me direz-vous, après avoir élevé deux enfants en moyenne, ce qui veut dire des nuits et des nuits sans dormir pendant des années, à 40 ans, les rides sur le coin de l’œil sont bien là, même lorsqu’elle ne sourit pas, notre mère de famille. Et puis elle ne rentre plus dans ses vêtements d’avant les deux marmots, elle regarde sa robe de mariée taille 36 la larme à l’œil, et puis les cheveux blancs eux aussi ont pointé le bout de leur nez…Et puis globalement elle est fatiguée.

J’ai eu 40 ans il y a quelques jours et je ne me reconnais absolument pas dans cette femme-là. Je ne sais pas par quoi commencer ? Je n’ai pas de rides mais j’ai encore de l’acné, preuve que même mon corps ne sait pas quel âge j’ai. En ce moment j’ai une espèce de bouton rouge près du nez, c’est charmant, merci. Je n’ai pas de cheveux blancs, enfin si j’en ai vu deux que j’ai arraché l’année dernière mais ils étaient blancs que au bout, pas à la racine, va comprendre… Et depuis je ne les ai plus jamais vu…C’est peut-être parce que j’ai l’air juvénile avec ma tête ronde (ça aide, parait-il, à ne pas faire son âge) mais vraiment quand je me suis regardée le matin de mes 40 ans dans le miroir, sans maquillage, avec mon t-shirt avec des chats (oui je m’habille toujours comme quand j’avais 22 ans), je me suis dit que c’était fou.

Fou qu’on ose dire aux femmes qu’à 40 ans elles sont foutues, qu’elles ne servent plus à rien, adieu la perspective d’avoir des bébés, bientôt la ménopause (putain mais je rêve de la ménopause moi bordel ! Enfin ne plus craindre de tomber en cloque, alleluiah!!!). Cette société qui pointe du doigt la femme de 40 ans qui n’est pas mariée, qui n’a pas d’enfants, la pauvre. Mais moi ce sont les femmes mariées avec des enfants dont je pense « les pauvres », à se faire chier avec leur mec qui bande une fois par mois en pensant à sa collègue pendant que sa femme se goinfre de pains au chocolat tellement elle est en manque d’attention, de câlins, de sexe, de tout ! Et avec des mômes au milieu qu’il faut amuser, cajoler, qui coûtent une blinde alors que moi avec tout ce fric je me pavane à Venice Beach en trikini en draguant le maître nageur (je dis ça mais en vrai je suis incapable de draguer qui que ce soit mais je trouverais ça badass).

Oui, je suis une cougar ! Pardon je préfère un mec de 25 ans qui a des abdos et des cheveux plutôt qu’un mec chauve et ridé de seulement 42 ans usé par un divorce douloureux et un taf prenant. Je préfère un mec fun qui me raconte son tour du monde, qui m’apprend les rudiments du krav maga, qui me sert des cocktails délicieux qu’il a appris à faire à New York quand il y travaillait, avec qui je découvre une nouvelle marque de vodka en écoutant de l’electro allemande obscure, je préfère un mec qui me dit en pleine semaine à 15h « Je suis en bas de chez toi ? Je peux monter ? », mais oui viens, soyons fous n’ayons pas d’horaire, aimons-nous parce que demain on sera peut-être morts. La maturité affective n’a rien à voir avec les années, la culture non plus. Un mec cultivé à 50 ans l’était déjà à 20. C’est l’éducation qui veut ça. L’anglais était cultivé, intelligent, il avait un corps sympa sans faire de sport et il avait 25 ans. Bon, il avait plus de rides que moi le pauvre, mais sur un homme ça fait bien, tu comprends (société de merde).

J’ai posté la photo de ma tête nue avec mon t-shirt avec des chats le matin de mon anniversaire sur Instagram, en quatre ans j’ai dû poster peut-être cinq ou six selfies seulement, c’est vraiment pas mon truc. Mais je voulais marquer le coup, on n’a pas 40 ans tous les jours ! Il y a eu beaucoup de réactions de copines qui ne savaient pas quel âge j’ai et qui croyaient que j’avais la vingtaine ou en tout cas moins de trente ans. Et une copine m’a souhaité « Joyeuse vingtaine donc ! ».

40 is the new 20:)

Sinon il y a aussi Amélie qui a eu 40 ans et qui écrit un billet beaucoup moins léger que le mien et bien plus bouleversant que je vous conseille vivement de lire !

Malin Akerman, 40 ans et toutes ses dents

Malin Akerman, 40 ans et toutes ses dents

Publicités

9 réflexions sur “This is 40

  1. Je pense aussi sincèrement que ne pas avoir d’enfant preserve 🙂 j’ai une copine pareil la quarantaine sans enfant elle fait encore ado. Ce qu’on vit se voit à travers notre physique et si on mène une vie de jeune on en garde l allure

    • Honnêtement la seule fois de mon existence où je me suis enfin vue vieillir c’est entre 35 et 40 ans. Il était temps ! Quand j’avais 28 ans on croyait que j’en avais 15, c’est pas crédible…
      Mais quand je vois ma mère qui a 63 ans et qui en fait même pas 50, je me dis que j’ai encore un bel avenir devant moi 🙂
      Merci 😉

  2. Amusant cette consommatrice qui dit préfèrer les jeunes hommes aux vieux et qui ensuite se plaint que la société lui reproche ses rides.
    Pour le reste, vous êtes bien exigeante, mais qu’avez-vous à offrir? Un verre de vodka et une pizza surgelé? Et en plus il faudrait vous servir de psy pour vous entendre déblatérer vos états d’âme relatifs à la polygamie, « silassociété », la vieillesse et votre ex qui ne vous a pas rappelé?

    Avant de commencer à se plaindre on balaie devant sa porte. Et il y a du boulot parce que le spectacle de votre demeure intérieure n’est guère reluisant.

    • Je te sens agacé « Max » et je dois dire que cela m’amuse follement. Je vais être claire avec toi, cher ami : je fais ce que je veux, j’écris ce que je veux et je ne demande l’autorisation de personne. Je suis une femme libre, j’ai le droit d’aimer les hommes plus jeunes ou plus vieux, en fait, j’ai tous les droits. Si j’avais été un homme, jamais tu ne te serais permis de me reprocher le fait d’aimer les femmes plus jeunes, tu aurais trouvé ça normal ou tu m’aurais applaudi.

      Je me plains si je veux, j’écris ce que je veux, c’est MON blog, et pour tout te dire, ce n’est certainement pas pour des types comme toi que j’écris. Pour finir, je sais que c’est agaçant mais je n’ai pas de rides !

      • « Si j’avais été un homme, jamais tu ne te serais permis de me reprocher le fait d’aimer les femmes plus jeunes, tu aurais trouvé ça normal ou tu m’aurais applaudi. »

        Encore du féminisme mal placé qui vous empêche de réfléchir. Je parlais de cette manie d’aduler la jeunesse tout en reprochant à la société le rejet des signes de vieillesse. Un homme qui tiendrait le même discours que vous tout en se plaignant de la stigmatisation de la calvitie serait tout autant pathétique. Je n’ai que faire des marques sur votre joli minois, d’autant que je tombe pile poil dans le profil du jeune mâle parisien que vous recherchez.

        Pourquoi parler de vos droits? Je ne vous interdit rien, vous avez le droit de partager vos états d’âmes sur la place publique, ce que vous faites admirablement d’ailleurs, mais prenez la responsabilité de les assumer.

        Vous ne répondez pas à la question : vous demandez beaucoup aux hommes (c’est votre « droit » après tout), mais qu’avez vous à leur offrir en échange? Une folle nuit d’excès? Une bouteille de rosé pamplemousse? Un thème astral? Ayez un peu de classe et apprenez à tirer le tarot, ça fait toujours son effet après l’amour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s