L’été n’aura pas ma peau

C’est l’été depuis déjà un mois et je crois qu’on peut le dire : ce fut le pire mois de mon année. J’ai rarement été aussi découragée, triste, en colère, fatiguée, fragile, bla bla bla Heureusement je sens enfin le vent tourner… Façon de parler bien entendu parce qu’il fait très chaud et malheureusement pour moi, les températures ne semblent pas prêtes de baisser. Plutôt que de me plaindre pendant encore deux mois, j’ai pris le problème à bras le corps. L’été n’aura pas ma peau, je vais lui niquer sa race.

Pour commencer, j’ai acheté un ventilateur sur pied. Pas une grande idée parce que ça brasse de l’air chaud, mais le soir ça fait le taf ! Je reluque le ventilateur purificateur Pure Cool de Dyson depuis quelques jours mais la bête coûte la bagatelle de 600€ et j’aimerais bien partir un peu en vacances en septembre et je ne gagne toujours pas au Loto et je n’ai pas rencontré d’homme riche (c’est plutôt moi qui les entretenais il fut un temps alors imaginez…). J’aime tant le design des objets Dyson, et il faut avouer que ce serait du plus bel effet chez moi, non mais regardez ce petit chien comme il est mignon:)

Le mois dernier j’ai mangé jusqu’à huit glaces par jour. Au lieu de prendre du cul et de ressembler à un tonneau fin septembre, là encore j’ai trouvé la solution. J’ai investi dans un blender puissant (1500W), j’achète des fruits surgelés chez Picard, je les mélange avec des glaçons et un peu de lait d’amande ou de l’eau quand je n’ai plus rien dans mon frigo et hop ! Voilà un sorbet maison sain, sans sucres, à consommer sans modération. Ce blender a changé ma vie. Et honnêtement je ne sais pas ce que serait mon été sans Picard. S’il y a un petit-fils de Raymond Picard qui lit ce blog, qui est beau gosse et célibataire, qu’il n’hésite pas à me contacter, je voue un culte à cette entreprise. Quand je ne sais pas quoi faire, je fais un tour chez Picard, c’est à côté de chez moi, il fait frais, il y a plein de trucs à acheter, j’adore.

Je n’aime pas me promener à moitié à poils dans la rue mais au bout d’un moment tu te plies aux exigences météorologiques alors j’ai arrêté de porter des t-shirts et attention… je souffre de l’écrire mais…je porte des débardeurs. Je ne suis pas fière de moi, je suis ma propre police du style et là vraiment je me mets un 0/20. Mais les auréoles de sueur sous les aisselles c’était vraiment plus possible. J’ai acheté deux shorts un peu chic pour contrebalancer le truc mais je ne m’y fais pas à ce look estival. Heureusement j’ai des sandales sublimes et un sac à main qui rattrapent l’affaire. J’ai décidé d’acheter des robes sur le net, j’ai eu le clic frénétique, j’en ai acheté non pas une ni deux ni trois mais…neuf. Il n’y a que sur AliExpress que je trouve des robes originales d’inspiration couture. Je n’aime pas trop commander sur ce site parce que je ne sais pas dans quelles conditions les vêtements sont fabriqués mais personne n’est parfait et oui cette fois j’ai été faible…

L’autre jour dans la rue j’ai entendu trois femmes parler de leur impossibilité de montrer leurs pieds l’été. Il faisait 30 degrés, j’étais en sandales et elles trois en chaussures fermées avec des lacets, la totale. Elles disaient qu’elles avaient honte de leurs pieds et j’ai trouvé ça tellement stupide de ne pas montrer ses pieds alors que tout le monde a des pieds moches et que franchement on s’en fout il fait 12000 degrés, il faut laisser nos pieds respirer ! Puis je me suis souvenue que je n’aimais pas mes genoux. Qu’on est toutes complexées, moi c’est mes genoux, toi ce sera les bras, toi les cuisses, toi tes seins, que sais-je… Ma copine montréalaise qui est littéralement à moitié à poils en ce moment, en mini très mini jupe et limite brassière pour se promener dans la rue me disait qu’elle ne se faisait jamais emmerder chez elle, alors que l’été dernier quand elle était à Paris, évidemment des gros lourdauds lui ont fait des remarques. Heureusement c’est bientôt le mois d’août et les gros lourdauds seront en vacances sur une plage de beaufs genre Narbonne au hasard. Et Paris sera à nous !

 

Publicités

9 réflexions sur “L’été n’aura pas ma peau

  1. J’ai lu tout à l’heure que en 2050 on allait mourir de chaud à 50 degré en été, et que gens des pays nordique allait transpiré comme nous a 50 de grès. Bref, à part vivre dans une grotte, je choisis s’apprécier, et de commencer à envisager la location d’une grotte en laponie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s