Humanité

Comme une touriste sur le Pont des Arts, je regarde la mère et la fille se faire prendre en photo, on se croirait dans une pub pour Comptoir des Cotonniers. Au-delà de la ressemblance, on sent un amour profond entre la mère et la fille, j’assiste peut-être bien à un vrai moment de complicité, la photo qui est en train d’être créée sous mes yeux restera dans la mémoire familiale, et je souris bêtement. La dernière fois que j’ai pris une photo de ma mère et moi c’était à Venise à l’aide d’une perche à selfie sur un pont et ma mère avait tellement honte que je sorte l’objet en question qu’elle fait une grimace de mécontentement pendant que je souris en mode star américaine, pas naturelle pour un sou, limite avec la chevelure qui se la raconte, rapportée sur ma poitrine, je porte du rouge à lèvres sur cette photo, on ne dirait même pas moi. Mais j’adore cette photo quand même, et elle restera aussi dans la mémoire familiale.

Je me promène seule dans Paris, à la recherche du coucher de soleil, je fais l’aller-retour entre le pont des Arts et le pont neuf alors que je sais pertinemment que pour capturer le coucher de soleil à cette époque de l’année, c’est plutôt vers le Musée d’Orsay qu’il faut être… Mais peu importe, c’est joli quand même. Et j’ai envie de faire une photo de moi sur un pont parce que je n’en ai pas et que je l’avoue j’aime bien les photos clichés. J’ai des photos de moi dans tellement de villes et tellement de pays et aucune dans Paris, ou si peu. Mais je n’ai pas ma perche à selfie alors je tends le bras comme une bouffonne et là une parisienne, je veux dire, je sais tout de suite qu’elle est parisienne parce qu’elle est habillée en noir, elle marche vite, elle se trouve fabuleuse, ça se voit (et elle l’est) et elle me lance dans un accent épouvantable « Do you want me to take a picture of you in the bridge ? ». J’ai envie d’éclater de rire mais je lui réponds simplement que je suis française en fait, et même parisienne, et que je veux bien parce que même si ça semble super cheesy, j’ai pas de photo de moi sur un pont et j’aimerais bien en avoir une. Et elle ne me juge pas, elle me dit «Mais tellement ! Tu sais quoi ? On va faire ça bien, allez, donne-moi ton Iphone ! ». Il faut savoir que comme beaucoup de gens, je déteste les photos de moi, je ne vois que mes défauts, je me trouve obèse, bref, c’est jamais ça. Elle a pris six photos de moi et sur les six je me trouve belle. Pourquoi ? Parce que la photo reflète ce moment d’humanité : je souris, à la limite du rire qui va éclater, parce qu’elle me fait rire avec ses réflexions, son accent parisien, sa façon d’être. Parce que je pourrais tellement être cette fille qui se dévoue pour prendre la photo de ta vie, celle où tu es plus bonne que la plus bonne de tes copines (jamais je ne me passerais de cette expression, merci Kool Shen, merci Joeystarr).

Je n’ai jamais autant aimé Paris que depuis que je n’y vis plus. J’aime cette ville plus que tout, si je n’étais pas née à Paris, je serais jalouse de ceux qui y sont nés, si je n’avais pas vécu à Paris, j’aurais tout fait pour que ça se réalise. C’est tellement beau que c’est parfois insoutenable, j’ai envie de prendre les murs dans mes bras, de leur dire que je les aime, d’embrasser les monuments, de déclamer des poèmes dans la rue. J’ai des souvenirs partout, de mon enfance dans le 14ème, de mes années what the fuck dans le 9ème, d’amour dans le 11ème, j’ai même des souvenirs dans le 19ème ! Hier j’ai lu une « phrase de parisienne »  qui disait « Je suis plus souvent allée à New York que dans le 19ème ». C’est vrai pour moi aussi, la dernière fois que je suis allée dans le 19ème c’était il y a 7 ans ! Parfois pour préserver un amour il faut savoir partir. C’est ce que j’ai fait avec Paris, mais j’écrirai sans doute un billet à ce sujet, quand je serais prête:)

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Humanité

  1. J’adore!!
    Et je vis dans le 19eme 😉
    J’y ai même consacré un album photo sur facebook (public si tu veux jeter un œil) Emilie Le Ret
    [image1.JPG]

    [image2.JPG]
    [image3.JPG]
    [image4.JPG]
    [image5.JPG]

    Emilie- portable

  2. En te lisant, cela me fait me rappeler que l’une des choses que j’aime le plus, c’est le fait de marcher en journée dans Paris, quelque soit le moment de l’année. Je marche pour rentrer dans ma banlieue toute proche en rentrant du ciné, je marche après avoir bu un verre avec des ami.e.s, je marche. J’ai tout de même une préférence pour mes balades l’été au mois de juillet ou août.
    J’aime le fait de sillonner des quartiers, de prendre parfois des rues jamais prises avant, de prendre des rues prises maintes fois et de lever le nez et de voir quelque chose que je n’avais jamais remarqué avant. Je pense (j’espère) que je ne me laisserais pas de mes marches parisiennes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s