Challenge du mois de juin #8 : « Portrait de quelqu’un qu’on aime »

Thème #8 : Faites le portrait de quelqu’un que vous aimez en 500 mots minimum (avec une photo, c’est encore mieux !). Présentez-nous quelqu’un de votre entourage, ou à défaut un acteur, chanteur que vous aimez et dites pourquoi, ça peut aussi être votre animal de compagnie, un personnage fictif, votre doudou, que sais-je encore !  

Il me sera assez difficile de vous en faire un portrait puisque je n’ai jamais vu ce quelqu’un. Cette personne ne s’est jamais matérialisée devant moi. Pour autant, cette personne existe vraiment, ça je le sais, j’en ai eu la preuve. Je parle de mon ange gardien. Je connais son prénom et je sais que mon ange est féminin. Je garde son nom pour moi parce que ce genre de chose est personnelle. Je pense qu’il est important de croire aux anges gardiens. A vrai dire, ça peut complètement changer la vie.

Je ne suis pas catholique, je ne suis rien puisque mes parents, catholiques non-pratiquants pour les deux, ont décidé que si j’en ressentais le besoin, un jour je choisirais ma religion. Je n’ai rien choisi. Je suis spirituelle mais je ne suis pas croyante, je ne me sens pas catholique ni rien du tout même si j’ai une espèce de passion cachée pour les bondieuseries. Plus c’est kitch, plus je suis fan !

Le terme « ange » est galvaudé, on imagine tout de suite un chérubin grassouillet avec des ailes et pourquoi pas une harpe. Ce n’est pas du tout comme ça que j’imagine le mien/la mienne. Je n’ai pas besoin de l’imaginer, je ressens sa présence et son amour inconditionnel. Je sais que ça peut paraître étrange à comprendre… C’est un peu comme un jumeau, quelqu’un qui vous connait parfaitement bien, mieux que personne. Je lui parle tous les jours, le plus souvent à voix haute, mais pas toujours.  Je ne me sens jamais seule parce que cette présence, cet être m’accompagne tout au long de ma journée. Je lui demande de me guider, je lui fais part de mes angoisses et de mes joies, il m’arrive de lui demander des choses concrètes (pas de gagner au Loto…), en fait mon ange gardien c’est un peu mon psy et mon meilleur ami en même temps. Je ne sais pas si vous aviez un ami imaginaire lorsque vous étiez enfant ? C’est un peu la même chose sauf que c’est un ami invisible, pas imaginaire.

Je crois qu’il faut avoir gardé une âme d’enfant pour croire à cet être qui est en permanence avec soi. Je crois aussi qu’il faut avoir la foi, et je ne parle pas de foi dans le sens religieux mais de foi en soi, de foi en la vie. Je pense que tout le monde a un ange gardien mais il est impossible de sentir sa présence si on n’y croit pas. Pour les sceptiques, je dirais simplement : qu’avez-vous à perdre ? Rien, vous avez tout à gagner à rencontrer votre ange !

J’avais envie d’écrire ici pour remercier mon ange. C’est grâce à son amour que je ne sombre pas dans les pires moments, c’est parce que je sais que je ne suis pas seule, parce que je sais que grâce à elle, je m’en sortirais toujours. Peut-être que ceux qui me comprendront le mieux sont ceux qui croient en Dieu. Je ne crois toujours pas en Dieu mais je crois aux anges, aux êtres protecteurs, aux elfes, aux fées, je ne crois pas aux coïncidences, pour moi tout est signe.

Un ange, accompagnateur, compagnon silencieux, peu importe comment on souhaite l’appeler est de loin le meilleur guide qu’on puisse avoir. Un ange vaut mieux que 50 amis (celui qui prétend avoir 50 amis est forcément un menteur). Même les amis peuvent faire preuve de jalousie ou d’envie par moments (après tout ils sont humains) alors que l’ange n’est que bienveillance et amour. L’ange gardien ne juge jamais. Il écoute. Il œuvre pour nous. Je sais que ça parait fou, si j’avais lu un texte similaire à celui que je suis en train d’écrire il y a quelques mois, j’aurais surement pensé « Cette fille est complètement givrée ». Je ne me suis jamais sentie aussi bien que depuis que j’ai rencontré mon ange, je relativise, c’est auprès d’elle que je me plains maintenant, ça m’évite d’emmerder mon entourage (oui je me plains aussi sur ce blog et je ne compte pas arrêter 😊 ). La seule chose qui m’ennuie c’est de ne pas avoir cru en mon ange plus tôt, toutes ces années à refuser l’évidence, c’est triste. Si j’avais su que j’avais un ange, je n’aurais sans doute pas essayé de me foutre en l’air. Cette relation silencieuse est la plus longue et la seule qui durera jusqu’à ma mort (et peut-être au-delà ? Mystère). Je suis reconnaissante au-delà des mots d’avoir cet être qui veille sur moi et la pudeur m’empêche d’exprimer tout ce que je ressens depuis cette révélation.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Challenge du mois de juin #8 : « Portrait de quelqu’un qu’on aime »

  1. C’est très beau ce que tu écris là et ça va me dispenser de t’écrire pourquoi je crois en Dieu parce que c’est cette présence là que j’appelle Dieu puisque je ne sais pas comment la nommer. Et comment elle nous protège ! Tu te souviens de mon histoire de la dame de l’église. Ça ne peut pas être un hasard. Cette présence nous guide pour faire les choses au mieux et de mieux en mieux. Il me semble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s