Decluttering, hippocampes chéris, « self love », chaleur diabolique et Jérôme Jarre en sauveur de l’humanité

En ce moment je fais une espèce de grand ménage de printemps, je désencombre à fond, j’ai donné un tiers de mes vêtements, j’ai ressenti un soulagement immense. Ça représentait près de 40 kilos de vêtements quand même. Il y avait un sac entier rempli de vêtements jamais portés, même pas une fois. Tout le monde me dit « Mais tu pourrais les vendre, tu ne vas quand même pas donner des vêtements de marque ». Bah si. Il fait encore 34 degrés aujourd’hui, je n’ai pas envie de me taper des allers-retours à la Poste pour quelques euros. Et puis donner c’est plus noble que vendre. Ce n’est pas comme s’il ne me restait rien à me mettre…

Je range aussi mes papiers, mes souvenirs de voyage, tout ce que je mets nonchalamment dans un tiroir que je prends bien soin de ne jamais ouvrir. Il y avait plein de cartes postales. Je ne les garde pas, je les jette systématiquement. Que voulez-vous que je fasse d’une carte postale ? Elles sont moches en plus. J’aime en envoyer mais je déteste en recevoir.

Dans un autre registre, j’ai vu un hippocampe mettre bas et c’est de loin la vidéo la plus fascinante que j’ai eu la chance de voir cette année. Le mâle hippocampe peut expulser jusqu’à 1800 bébés ! Beaucoup plus beau qu’un accouchement humain (parce que chez les humains ça se termine dans la merde).

Avant j’adorais Instagram mais je n’y mets plus les pieds, je suis fatiguée par cette vague de self love, un concept fallacieux créé par les pouffiasses qui ont envie de montrer leur corps sans l’assumer. Ce que je préfère c’est le bla bla qui va avec. Du genre « S’aimer c’est important les girls ! On n’a qu’un corps, il faut le chérir et non je n’ai pas honte de m’exposer, je dis stop au patricarcat et je me montre si je veux parce que mon corps m’appartient ! » Gna gna gna. Et ça se dit « féministe »… Écoute ma chérie, on voit bien que t’as juste envie de montrer ton boule et je n’ai aucun problème avec ça mais se chercher une excuse avec ce hashtag #selflove, c’est un peu triste… Et non ce ne sont pas que les gamines de 17 ans qui font des selfies de leur corps, les trentenaires aussi ☹ Globalement je trouve que le malaise est total sur Instagram quand tu postes un selfie ou une photo de toi parce que c’est la déferlante de « Mais t’es trop jolie ! » et l’autre répond « Non mais TOI tu es jolie », bref, ça se lèche la chatte (pardonnez ma vulgarité mais elle est ici nécessaire pour illustrer mon propos) et ça dégouline de cyprine…

Je suis en mode rageuse depuis ce matin, cette chaleur me flingue le cerveau et je suis à deux doigts d’acheter une piscine gonflable pour enfant et la mettre au milieu de mon salon. A deux doigts ! Je l’ai déjà fait par le passé et je dois dire que ça rafraîchit plutôt bien. Le problème c’est que j’ai deux chats qui adorent l’eau (ils sont là quand on prend une douche, véridique !). Les deux autres s’en foutent mais je me dis qu’à bien y réfléchir ça peut faire une jolie photo de famille. A propos de photos, ça y est j’ai pris rendez-vous avec la professionnelle pour faire des photos de moi. J’angoisse complètement, je déteste qu’on me prenne en photo, je n’ingère plus que du thé glacé depuis que j’ai pris rendez-vous. Je me rassure en me disant que quand je serais ridée jusqu’aux genoux, je regarderais ces photos en me disant que j’étais pas si mal (on peut rêver).

Est-ce-que toi aussi cher lecteur tu saisis l’absurdité de faire caca dans de l’eau potable alors que des milliers d’enfants Somaliens meurent parce que justement ils n’ont pas d’eau potable ? Pourquoi les médias s’en foutent des Somaliens qui crèvent ? Pourquoi c’est encore des citoyens lambdas qui s’organisent et font venir de l’eau potable là-bas sans aucune aide d’un gouvernement quelconque ? (je pense à Jérôme Jarre que j’aime vraiment de plus en plus) Encore une raison supplémentaire pour arrêter de voter pour des gros cons avides de pouvoir (coucou Emmanuel, je parle de toi !). Il faut aider les gens qui font, pas ceux dont le métier est de te faire croire qu’ils vont faire. Si tu veux participer, c’est ici : https://www.gofundme.com/LOVEARMYFORSOMALIA

Jérôme Jarre et "little trouble"

Jérôme Jarre et « little trouble »

Publicités

5 réflexions sur “Decluttering, hippocampes chéris, « self love », chaleur diabolique et Jérôme Jarre en sauveur de l’humanité

  1. Justement je pensais à toi dans le jardin de la piscine municipale en plein centre-ville, jardin rien que pour moi et cerné de hêtres, et je me disais  » tiens ? Et ses photos, comment ça c’est passé ?  » Tu ne connais pas l’Insta de Noholita ? Je suis subjuguée par certaines photos, et surtout par les commentaires qui vont avec dans le genre de ce que tu décris dans ton article. Le corps de cette fille, qui était toute fraîche il y a deux ou trois ans, ce n’est plus un corps mais c’est devenu une basket des années 80 (tatouages un peu partout, anneau Vache qui rit dans le nez) jambes écartées en petite culotte (la photo a été supprimée) Plus le blog. Tu n’as quand même pas jeté du Agnès B taille 36/38 jamais porté ? Ne me dis pas ça ! Je suis entrain de vendre des trucs sur le Bon Coin pour aérer une pièce qui ressemble à un dépôt d’Emmaus et comme je suis sympa j’offre des trucs en plus comme un plafonnier qui n’était pas à vendre et qui coûtait 600 € et qui appartenait à mon frère. Le gars m’a dit, vous êtes tellement sympa que je vous invite à me tel si vous avez d’autres choses dont vous souhaitez vous débarrasser. Tu penses.
    Les gens s’en foutent des Somaliens et surtout les dirigeants parce que j’ai entendu de la part d’un type qui bossait en haut lieu à l’ONU ( le mari de la dame de l’église) « Il faut un sacrifice de la population, il n’y a pas de place pour tout le monde » Les gens votent FI et comme ça ils ont l’impression d’avoir une belle conscience.

    • Je ne connaissais pas cette blogueuse mais c’est normal elles sont toutes pareilles, ont les mêmes tatouages, les mêmes copines, vont dans les mêmes endroits, sont sponsorisées par les mêmes marques… (et couchent avec les mêmes gens).

      Je ne jette pas du Agnès B., je le donne aux amies (il m’en reste quelques unes qui n’ont pas eu d’enfants et rentrent dans du 36). J’ai donné beaucoup de Calvin Klein, je ne portais que ça « avant ». J’aimerais avoir le courage de vendre sur Le Bon Coin mais je n’aime pas trop entrer en contact avec des inconnus…

      Je sais bien que les gens s’en foutent des Somaliens, ils s’en foutent déjà du clochard en bas de chez eux qu’ils ignorent alors penses-tu…

  2. En ce qui concerne Le Bon Coin j’avais des réticences parce que je n’aime pas être embêter et je ne fais pas trop confiance. Il faut être très ferme dès le départ sur le prix, le mode de paiement et l’heure et le lieu de l’échange. Lorsque l’on peu éviter de faire la vente chez soi, c’est mieux. Mes ventes ont toujours été rapides.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s