Challenge du mois de juin #3 : « Journée idéale ? »

Thème #3 : Quelle est votre idée d’une journée idéale ? Racontez-moi ça, je suis curieuse. C’est personnel et ça peut donner des idées aux autres lecteurs 🙂 (500 mots minimum, c’est mieux)

Une journée idéale… il y a des tas de journées idéales, c’est ce qui est formidable (je ne dis pas ça pour être mièvre parce qu’attention, il y a aussi des tonnes de journées de merde, mais là n’est pas le propos).

Journée idéale numéro 1 : c’est l’hiver, je suis dans mon canapé avec mes chats et mon amoureux, on regarde une nouvelle série Netflix en buvant du chocolat chaud préparé par mes soins (avec plein de cannelle pour moi et plein de chantilly pour lui). Plus tard je prendrai un bain moussant qui sent bon les fleurs ou les agrumes ou les deux puis le repas du soir sera composé d’un gratin de pommes de terre à la crème de coco parce que c’est le plat de résistance idéal pour les flemmards qui ont le palais fin.

Journée idéale numéro 2 : c’est l’été, il fait 30 degrés et je suis de mauvaise humeur parce que je sue. Je décide de marcher sous la chaleur écrasante pour rejoindre mon cinéma le plus proche. Là, la salle est vide, nous sommes en pleine semaine, les vrais gens travaillent et nous sommes trois chômeurs et une quinzaine de retraités dans la salle. Mieux, il n’y a personne dans ma rangée, je suis seule au monde, je retrouve ma bonne humeur au frais même si le film n’est pas si sensationnel que prévu.

Journée idéale numéro 3 : je me réveille aux aurores parce que j’ai un avion à prendre pour rejoindre les Etats-Unis, je check ma liste pour être sûre de ne pas oublier quelque chose d’important comme mon chargeur d’Iphone américain par exemple, puis je me souviens de ce que ma mère m’a répété à chaque fois qu’on voyageait en famille : « Le plus important c’est le passeport et la carte bancaire, tout le reste ça s’achète » (c’est quand même pénible d’oublier son téléphone portable mais disons que ma mère a toujours raison).

Journée idéale numéro 4 : seule n’importe où. A admirer le Flatiron à New York, à chialer à moitié devant un coucher de soleil à Venice, à faire du shopping à Milan, à me promener et me perdre dans Paris, à profiter de l’instant présent dans mon canapé.

Journée idéale numéro 5 : les retrouvailles avec les amis qui vivent trop loin. Se réjouir de constater que même après un an ou plus sans se voir, on retourne exactement là où on était restés, c’est-à-dire à l’amitié, une forme d’affection très forte, presque fraternelle, sans jugement. Je ne vois pas ce qu’il y a de plus beau.

Journée idéale numéro 6 : en long week-end avec ma mère quelque part en Europe. On prend l’apéro toutes les trois heures, on marche à la recherche des plus beaux musées, on se dit plein de trucs qu’on ne dit à personne d’autre, on se réjouit d’être enfin réunies, on profite, on se fabrique des souvenirs à ajouter à la pile de magnifiques souvenirs qui sont déjà là.

Journée idéale numéro 7 : j’aimerais qu’elle m’arrive, c’est le jour où je gagne à l’Euromillions et où je ne travaille plus jamais. Faut peut-être que je commence à jouer…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s