Gueule de bois (bis)

Le week-end dernier je me murgeais la gueule en chantant très faux I Am The Highway (because 5 grammes dans le sang, 3h46 du matin) et aujourd’hui le suicide par pendaison de Chris Cornell est confirmé. Je n’arrive toujours pas à y croire, tout comme sa femme apparemment. Certes, le chanteur avait lutté toute sa vie contre diverses addictions, il disait qu’à 13 ans il était alcoolique (comme Julian Casablancas, comme des tas et des tas de chanteurs de rock qui ont réussi à devenir sobres et même à faire des mariages heureux et des enfants en bonne santé). Mais il était clean depuis une bonne dizaine d’années maintenant. Sa femme ne cesse de dire que jamais il n’aurait fait ça à ses enfants (tous adolescents, bon courage pour faire face à un parent mort par pendaison…). Se suicider c’est déjà assez douloureux pour la famille mais le suicide par pendaison, c’est tout de même extrêmement violent, et en même temps c’est le mode de suicide le plus fréquent chez l’homme (comme je l’ai peut-être déjà écrit ici en évoquant ma propre tentative de suicide -décidément c’est gai ce billet haha-, les hommes ne se ratent pas, eux).

Je résume la situation : il sort de concert, il est super heureux, il tweete un truc super positif, il prend son Ativan (il en prenait un par soir, en gros ça sert à lutter contre les crises d’anxiété), sa femme l’appelle, elle trouve qu’il mâche un peu ses mots quand il parle mais il lui assure qu’il a juste pris un ou deux Ativan de plus, rien de bien méchant. Sauf que quelques heures plus tard, il ne répond plus au téléphone. La sécurité le trouvera par terre allongé dans la salle de bain de son hôtel à Detroit avec quelque chose autour du cou, il se serait pendu.

Sa famille ne comprend pas et attend l’autopsie, tout comme les fans du chanteur qui sont consternés. Que s’est-il passé ? Est-il possible comme le dit sa femme que ce suicide soit dû à une overdose de médicament, est-il possible que l’Ativan donne des idées suicidaires (ce serait un comble mais c’est souvent le cas des médicaments…qui luttent contre la dépression). J’ai beau me dire que même s’il s’était drogué ce soir-là, même s’il avait pris de la coke, de l’héro, un mélange chelou en plus de son Ativan, il aurait fait une overdose mais il ne se serait pas pendu. Il ne reste plus que l’homicide déguisé en pendaison (difficile à mettre en œuvre mais plausible). Cette disparition c’est un peu un cauchemar pour moi parce que Chris Cornell c’est mon adolescence qui meurt encore et encore, les gens qu’on ne connait pas personnellement mais qu’on aime quand même peuvent-ils arrêter de mourir ? Je suggère à des artistes que je n’aime pas ou dont je me fous de mourir à la place de mes icones à moi, si Christophe Maé (ça répondra à sa question « Il est où le bonheur ? », qui sait ?), Véronique Sanson (elle est déjà vieille et a eu une vie bien remplie, ça suffit je pense), Céline Dion (oui Céline Dion je maintiens), Rihanna (aka la connasse qui porte des animaux morts sur son dos parce que c’est chic) devaient disparaitre, tout irait parfaitement bien pour moi, je ne serais pas en train de pleurer en écoutant Soundgarden.

Il avait 52 ans, merde. Il chantait mieux que tous les noms susmentionnés (oui, sa voix pouvait couvrir 4 octaves, c’est plus que Céline Dion !).

Il y a quand même quelque chose de positif dans cette journée : j’ai vu un chef d’œuvre : Mommy de Xavier Dolan. C’est un film parfait, du scénario en passant par la réalisation géniale, le montage, les dialogues, les acteurs (Antoine-Olivier Pilon est exceptionnel tout comme Anne Dorval et Suzanne Clément), c’est dur, c’est tendre, c’est tellement beau à voir, ce film restera graver dans ma mémoire. Ce qui est fou c’est que le thème « mère-fils, conflits etc » avait déjà été habilement réussi lors de son premier film « J’ai tué ma mère » et il réussit à reprendre le même thème en racontant une autre histoire, tout aussi brillante. Si seulement Dolan pouvait continuer à faire des films Québecois calice ! (ok j’arrête tout de suite, je ne suis pas crédible une seconde -si ma copine Odile de Montréal lisait ça elle aurait pitié de moi).

Je retire ce que j’ai dit sur Céline, grâce à Mommy je crois que je l’aime bien 🙂 Pardon, pardon, pardon.

Sinon ma nouvelle provocation c’est de me promener à la sortie des écoles avec ce sac (les mères sont outrées, j’adore)

Publicités

3 réflexions sur “Gueule de bois (bis)

  1. Je va tenter de te remonter le moral…..

    J(ai pleuré quand Daniel Darc est parti. Un peu avant j’en ai voulu à la terre entière d’avoir laissé filer Amy Whinehouse….. Et là, regarde/écoute ce que j’ai trouvé hier: http://www.kovacsmusic.com/
    Cet après-midi en passant la commande à la médiathèque la fille m’a dit: « Faut juste espérer qu’elle ne fera pas comme Amy Whinahouse »! Je n’ai pu que lui dire: « À ma connaissance Grace Jones est vivante »!
    Arf!
    Tu me diras ce que tu en penses sitéplé;
    Le Toulousain, non, rien,

  2. Bon, tu m’a bien fait rire: « Je suggère à des artistes que je n’aime pas ou dont je me fous de mourir à la place de mes icones à moi… ». L’image est très forte, et ca marche. J’ai plein de noms qui me viennent en tête!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s