Challenge : écrire son journal pendant dix jours #Jour5

Aujourd’hui, j’ai remarqué la gentillesse et le sourire désarmants de la masseuse avec laquelle j’avais rendez-vous. Je suis arrivée en avance (j’avais mal noté l’horaire…), on m’a plutôt mal accueillie, je déteste attendre, j’ai attendu 45mn, puis elle est arrivée avec son large sourire et ses dents parfaitement blanches, un sourire à la Britney. Je l’ai sentie authentiquement gentille et je me suis enfin relaxée.

Je ne suis pas fan des massages, je trouve difficile de se relaxer entre les mains d’un inconnu. Je crois que le fait que ce ne soit pas sexuel m’empêche de me laisser aller. Cette idée de se faire toucher sans que ça débouche sur un orgasme me laisse perplexe, je l’avoue. J’essaie de fermer les yeux, de me détendre, d’arrêter de penser à ce que je pourrais manger en sortant de là. C’est ce que j’ai fait cet après-midi, je restais complètement bloquée sur la perspective de pouvoir déguster un sorbet au citron chez Pozzetto rue du Roi de Sicile, je ne sais pas pourquoi.

Lorsque j’étais en Thaïlande, mes amis me disaient qu’il fallait absolument que je me fasse masser les pieds, que c’était un vrai moment de détente, que je ne pouvais pas être allée si souvent en Thaïlande sans jamais avoir été massée. Je me suis laissée convaincre et j’ai détesté ça. Je regardais la masseuse faire, j’observais sa technique, impossible de me laisser aller ! Elle a fini par me hurler « Don’t look at me ! Relax ! ». Mouais.

Ça me rappelle la fois où j’avais massé mon mec de l’époque en pensant que ça se finirait de manière beaucoup moins calme et il s’était endormi comme un bébé. Je m’étais retrouvée seule sur le lit avec de l’huile qui colle sur les mains, frustrée à mort.

Finalement je ne regrette pas d’être sortie de chez moi un dimanche. Pourtant c’est le jour où je reste cloitrée parce que Paris est à la fois envahie par les parisiens mais aussi les touristes et les banlieusards. Il y avait des familles partout, des gosses qui hurlent, des mamies qui marchent lentement, quelques types en jogging qui parlent fort, un beau ciel bleu, un inhabituel 12 degrés… Mais j’ai eu le sourire toute la journée. Normal. Moi demain je ne bosse pas !

Pendant dix jours, j’écrirai mon « journal » en commençant par la phrase « Aujourd’hui, j’ai remarqué… ». C’est un exercice d’écriture proposé par l’écrivain (non je n’aime pas le mot « écrivaine ») Emily Gould que je suis sur l’application Skillshare que je trouve formidable : ce sont des cours en ligne pour apprendre des tas de trucs dans des tas de domaines. Si vous voulez participer, vous êtes les bienvenus !

 

pozettoparis

Publicités

3 réflexions sur “Challenge : écrire son journal pendant dix jours #Jour5

  1. C’est bon ça les massages! En janvier, pour la première fois de ma vie une semaine en thalassothérapie….. Rhââââââ! Je vais pas raconter mais le massage californien avec les Pierres Volcaniques chaudes, quand cela a été terminé, plus d’une heure après, la demoiselle m’a demandé pour s’assurer de mon état….: « comment vous sentez vous? » Au vu de mon immobilité complète durant un long moment……. »Exactement comme après avoir fait l’amour…… » c’est venu spontanément et directement dans un souffle de bien-être total……. Je ne dirai rien sur la Cryothérapie, mais bon….. Mmmmmmmmmmmhhhhhhhhhhhhhhhhhh. Merci de me rappeler que je ne bosse pas demain également……..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s