Dernier jour

FullSizeRender (14)

On ne peut pas dire que l’année a bien commencé, on ne peut pas dire non plus qu’elle se finit en beauté. C’est toujours d’une tristesse le mois de décembre…Et la Saint-Sylvestre, n’en parlons pas, cette quasi obligation de fêter on ne sait trop quoi, de boire du champagne en dansant sur les tubes de l’année. Je vais faire l’effort de sortir ce soir, mais uniquement parce que cette année j’ai failli perdre deux de mes meilleurs amis, ce soir on fête leur résurrection en quelque sorte. Ce soir, ils peuvent dire haut et fort « Fuck la mort ».

Il y aura eu de belles choses cette année, des émotions en mode roller coaster, de jolis voyages, revoir New York ma ville chérie, retrouver Wonder B. même si c’est loin d’être comme avant, écouter Pantera avec Nessie et chanter Mariah Carey avec Maryne, sécher les larmes de Caroline à cause d’un énième connard, pas mal de fous rires aussi ! Tous les messages et coup de fils avec ceux qui sont à Playa del Carmen, à Sydney, à San Francisco, au fin fond du Mississipi ou de la Chine, parce que l’amitié, la vraie, ça peut tout à fait se vivre à distance. L’appartement de mes rêves trouvé dans un quartier que j’aime où j’ai déjà mes repères, la baignoire qui marche très (trop ?) souvent parce que j’ai un coussin pour bien caler ma tête maintenant, rien que d’y penser, quel bonheur ! Toutes ces recettes apprises qui prouvent à mon entourage qu’on peut être végétalienne et gourmande, et en pleine forme avec ça (meilleurs analyses sanguines de toute ma vie, aucune carence !).

Cette année j’ai lu Jane Eyre pour la première fois (mais pas la dernière). Je mets le roman de Charlotte Brontë direct dans mon top 5. J’ai découvert le tartare d’algues et je ne me nourris quasiment plus que de ça. J’ai passé des heures et des heures devant Netflix seule ou accompagnée. J’ai adopté deux adorables chatons qui rendent ma vie encore plus belle. J’ai décidé de ne pas avoir d’enfant et je ne pensais pas qu’une telle décision pourrait me rendre encore plus heureuse. Comme l’année d’avant, j’ai regardé celui qui partage ma vie tous les jours avec les yeux de l’amour. Je ne sais pas quel crétin a décrété que l’amour dure trois ans. Probablement quelqu’un qui n’y connait rien. J’ai fait du bénévolat dans un endroit paradisiaque en Galice où j’ai rencontré des animaux victimes de l’élevage industriel, ces cochons, vaches et chèvres nés pour mourir dans nos assiettes, ces rescapés heureux de vivre enfin en liberté. Ce sont eux ma plus belle rencontre de l’année. Plus que jamais je suis convaincue que l’humain se trompe en mangeant des animaux.

J’ai beaucoup pleuré, cette année. De rage, surtout. J’ai perdu du temps, ma mère a raison, ça ne sert strictement à rien de pleurer. J’ai consulté trois voyants, je précise que je n’ai pas gagné au Loto au mois de novembre comme annoncé. Sinon vous auriez eu droit à des photos de moi en Thaïlande sous le soleil de Koh quelque chose. Je ne suis pas tombée enceinte entre mars et juillet non plus (heureusement !). Mais j’ai eu une augmentation, ça oui. J’ai beaucoup dépensé mais sans doute moins que l’année dernière, j’avance, j’avance…

Cette année, j’ai pleuré pour Charb et les autres, j’ai pleuré pour mon 11ème à moi, j’ai été en colère contre ceux qui veulent qu’on arrête de vivre en liberté, j’ai essayé de comprendre et j’ai abandonné parce que je ne peux pas me mettre dans la tête de ces gens-là. J’ai pleuré la mort d’un Monsieur que j’aurais aimé connaître mieux, un Monsieur mort en paix, sans violence, juste le cœur qui s’arrête. La mort, c’est dur pour ceux qui restent…

L’année qui s’annonce sera rigoureuse, je l’espère. J’ai encore tant à apprendre ! Je ne serai pas très présente ici. J’ai voulu arrêter d’écrire sur ce blog et puis non. Je reviendrai quand j’aurai le temps et l’envie. Si ça se trouve le blog s’appellera « encore une parisienne » tout court. Au revoir, la connasse ? Nous verrons bien…

Alors merci à toi, toi et aussi toi et tous les autres, ceux que je connais virtuellement et les anonymes qui lisent mais ne laissent pas de commentaire. Merci à Romain qui m’a réconcilié avec l’idée de rencontrer quelqu’un qui vient du net, merci à S. qui ne voit plus la vie en rouge mais peut-être bien en bleu. Merci à ceux qui ont disparu de ma vie et ceux que je n’ai pas laissé entrer : grâce à vous je ne perdrai plus de temps avec des cons. Je vous souhaite à tous (même les cons) le meilleur pour la nouvelle année qui arrive dans quelques heures…

Soyez heureux ! (ou pas, vous faites bien ce que vous voulez, on est d’accord)

Publicités

6 réflexions sur “Dernier jour

  1. Gros manque si tu arrêtais d’écrire ici. Reste avec nous! C’est gentil de m’évoquer dans ton article. Je passe du rouge au bleu. Souvent je stationne sur le mauve. Mariah Carrey tu dis? Je vais voir sur Spotify, je ne pense pas que ce soit ma came. J’étais Sade, Basia, Lisa Stanfield tu vois:)

    • Je ne vais pas arrêter mais je ne serai pas trop là, je ne vais pas avoir le temps, je serai là mais de loin 🙂

      Mariah Carey a une voix hors du commun, près de cinq octaves quand même ! Après on aime on on n’aime pas. Sade ça me rappelle mon enfance, globalement les chanteuses jazz me gonflent mais c’est normal je n’aime pas le jazz 😉

  2. Je découvre ton blog que j’ai adoré et presque dévoré en entier. je reviendrai.
    Moi aussi les débuts d’année, je préfère les passer à faire des bilans. Et ça me conforte dans ce que j’ai pu faire de bien et de nouveau en 12 mois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s