Goujat

En ce moment au travail nous avons une super stagiaire qui a du caractère, pas le genre à accepter de faire des photocopies. Comme tous les stagiaires du monde elle travaille énormément et gagne peu. Si ses parents ne l’aidaient pas, elle ne pourrait pas vivre à Paris…

Période estivale oblige, nous sommes peu au bureau, certains sont en vacances, d’autres en business trip, déjà qu’à la base nous sommes peu nombreux, il arrive qu’on se retrouve à deux et comme nous ne sommes pas en open space, il y a de quoi se sentir seul (mais on ne va certainement pas s’en plaindre, c’est un luxe). Des employés d’autres bureaux à l’international viennent nous rendre visite parce qu’ils aiment bien le bureau de Paris, c’est grand et les Champs-Élysées ça les fait rêver (je me demande bien pourquoi mais passons).

De l’un des bureaux à l’international nous subissons un certain A. qui est tout ce que je déteste chez un homme : il se croit irrésistible (alors qu’il pue la transpi ce qui est en soi anti-tout), il est persuadé d’être brillant alors qu’il est lent, stressé au moindre événement un peu important et peu fiable lorsqu’il a des délais à respecter, il parle lentement et s’embrouille dans ses phrases ou raisonnements ce qui le rend incompréhensible la plupart du temps, on doit le faire reformuler sous peine de faire un erreur alors que l’erreur c’est lui. L’autre jour alors qu’il faisait une grimace digne d’un plus grand acteur je lui demande (la mort dans l’âme) ce qui ne va pas et le bougre me répond « J’ai une infection urinaire ». Je suis partie sans dire un mot, choquée d’apprendre bien trop d’informations sur sa vie privée. Pour faire court, il n’a pas d’éducation.

Effectivement, l’anecdote qui va suivre prouve ce que je pense de lui depuis le début. La stagiaire se retrouve seule au bureau avec le fameux A. Il lui propose d’aller boire un verre dans le bar de l’hôtel à côté du bureau. Elle accepte uniquement parce qu’elle n’en peut plus de bosser sur le même truc chiant depuis deux jours, elle se dit qu’au pire s’il tente de la draguer, elle lui dira poliment d’aller se faire foutre.

Ils discutent de boulot, de ce qu’elle va faire après, il lui explique qu’il vit à Montmartre pour l’impressionner (alors que je sais qu’il vit à Chateau-Rouge huhu), la conversation est semble-t-il plutôt bon enfant jusqu’à ce que l’addition arrive. Trente cinq euros. Il lui annonce qu’il l’invite ce à quoi elle répond qu’il n’est pas obligé, que c’est aimable de sa part et là A. lui rétorque « Si je ne suis pas obligé ok c’est toi qui m’invite ». Perdue par tant de goujaterie la stagiaire s’est retrouvée à payer les consos du A. dont c’était l’idée d’aller boire un verre à la base. A. a quarante ans, il gagne plus de 4000 euros par mois, mais il a laissé la petite stagiaire de vingt-cinq ans au SMIC payer la note. Elle s’est retrouvée acculée, elle n’a rien pu dire ni faire, elle a invité ce goujat. Le monde ne tourne vraiment pas rond.

picsou

Publicités

16 réflexions sur “Goujat

  1. Je ne savais pas qu’on pouvait oser ce genre de choses…D’autant plus quand tu es à l’origine de l’invitation…Puis c’est tellement jouissif, je trouve, de dire « celle tournée là elle est pour moi : » (en laissant un pourboire – surtout dans les pubs – pour faire sonner la cloche). Enfin…Bref…Je constate une fois de plus que parmi mes congénères « mâles », y’a encore du chemin à faire…

  2. Le batard!!! Je ne vois que ce mot désolée! Vous n’allez pas le laisser s’en tirer à si bon compte?! Il faut faire une petite opération vengeance là! Qu’est ce que ça veut dire??? Suis atterrée…

  3. Et bien maintenant tu sais pourquoi, malgré son « apparente incompétence », il gagne plus de 4000 euros par mois. S’il a grimpé les échelons de la même manière qu’il piège les gens, je ne suis même pas surpris. ^^’

    Très fort, très très fort. Arriver à faire payer ceux qui ont moins de thune, comme un vrai crevard. Je ne suis pas tellement étonné (son cas ne doit pas être unique), mais très impressionné. Faut pouvoir le faire.

    Moralité : n’ayez peur de rien, faites le gros chacal, dites « merde » à votre conscience (pour ce que ça sert, finalement…) et vous irez loin.

    • Aller loin, aller loin, faut pas exagérer, ce n’est pas parce qu’il gagne 4 SMIC qu’il est « arrivé », il ne faudrait pas tout mélanger. Pour tout te dire, c’est un « parvenu », il vient d’une famille très modeste et ne cesse de le répéter. J’ai remarqué que ceux qui sont dans son cas sont les pires.

      • Façon de parler, bien entendu. C’est clair que ce n’est pas un salaire de grand patron, mais je pense quand même que beaucoup aimeraient gagner 4 SMIC… ^^’
        Il est effectivement possible que venant d’une famille modeste où l’on comptait les sous, il soit resté près des siens. J’ai du respect pour quelqu’un qui est parvenu à un tel salaire en partant de rien, mais par contre son comportement n’est pas terrible, ça c’est sûr. C’est dommage.

  4. Justement, il devrait savoir mieux que personne ce que c’est que de devoir garder des sous pour des besoins basiques et réels, ce qui prouve qu’il est complètement égocentrique.

    • (Je crois que la réponse m’était adressée, je réponds dans le doute)
      On est bien d’accord. Mais j’essaie quand même de comprendre les raisons d’un tel comportement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s