Canicule, je t’enc….

Ah..la canicule, quel bonheur quand on vit en ville ! Prendre le métro et croiser des femmes habillées pour aller à la plage, crop top, jupe ras-la-touffe, claquettes pailletées aux pieds, autant de charmes visuels qui sévissent à chaque coin de station…Cuisses grasses et mollets flasques, on se croirait chez le boucher…Comme le dit mon mec « On voit ce qu’on n’aimerait pas voir ». Il n’a pas tort ! L’hiver on peut imaginer les corps, l’été ils nous sont servis sur un plateau accompagnés de leurs divines odeurs âcres (perso, j’utilise à nouveau un anti-transpirant parce que les auréoles quand j’en vois sur les autres ça me donne envie de vomir).

C’est l’été, tout le monde il est content, les vacances approchent, d’ici là faisons comme si nous étions sur la Côte d’Azur, enfilons nos micro-shorts, la deuxième fesse pleine de gras ressort comme un boudin disgracieux, mettons en valeur nos poitrines inexistantes grâce au push-up qui ne fait pas si illusion, montrons nos doigts de pied colorés parce que « le vernis, c’est top, tu vois ». Cet étalage de gros pieds plein de cors, ces pieds qui suent et qui, on le devine, puent, je ne peux plus souffrir leur vue ! Ces tongs de ville (rien que le nom…) qui montrent des pieds plus dégueulasses les uns que les autres, vraiment, c’est au-dessus de mes forces. Tu te souviens, Pauline, quand tu m’avais dit « J’adore mes pieds ! », je les avais regardé et j’avais hurlé « Mais non ils sont moches tes pieds Pauline, des pieds, c’est moche, très moche ! ». Je crois que je t’avais un peu vexée…

Je le répéterai jusqu’à ma mort : arrêtez de croire que vos pieds sont jolis, c’est dans votre tête, des pieds c’est affreux (mais si vous aimez vos pieds continuez donc mais cachez-les quand je suis là, je vous en conjure).

J’aurais tout de même appris quelque chose grâce cette satanée canicule : on peut aussi suer des sourcils ! Sensation plutôt très désagréable. J’aimerais tout raser à la Marilyn Manson. A propos de Marilyn Manson, j’ai eu une révélation : la chanteuse de Texas, Sharleen Spiteri, lui ressemble.

marilynmansonsharleenspiterilookalike

Et les hommes en short, est-ce-qu’on peut en parler ? J’ai vu une seule fois un homme en short à qui ça allait très bien, je l’ai même trouvé sexy. Mais c’est arrivé une seule fois (ok l’homme en question avait de belles jambes, ce qui est rare chez un homme, vous noterez). Il est vrai qu’à Paris, les touristes pullulent et c’est souvent eux qui en portent, des shorts. Mais tout de même, ça fait mal aux yeux:/ Un bel homme ne porte pas de short, je suis désolée, si on me demande ce que j’en pense (et même si on ne me demande rien, obviously) voilà ma réponse.

Je me pose une question : comment font certaines femmes pour porter des jeans sous 40 degrés ? Sont-elles complexées à ce point ? Avec ma jupe-qui-m’arrive-au-genou je crève de chaud…

Bref, c’est quand la fin de la canicule ? Si ça continue comme ça je mets mon chapeau de paille et une nuisette en coton Petit Bateau pour aller au travail…Et la clim dans le métro parisien c’est pour quand exactement ? On se croirait dans un pays du tiers-monde sans déconner. Un petit effort, Madame Hidalgo ! (même si vous ne le prenez pas, vous, le métro).

Publicités

12 réflexions sur “Canicule, je t’enc….

  1. Haha, je te comprends ! Dans le sud-ouest aussi c’est le bonheur. Pour les jeans sous 40°C, je suppose qu’elles préfèrent avoir les cuisses rôties (rajoutez du persil) plutôt que de montrer 3 cm de poils ? Perso, à partir du moment où j’ai chaud, rien à claquer d’avoir des jambes de bûcheronne : j’ai CHAUD et je mets un truc COURT. Ma survie passe avant le regard des autres.
    Les trois choses que je déteste pendant la canicule perso, ce sont les endroits bondés (DE L’AIR !!!), les ballerines (oui, ça cache les orteils, mais c’est une foutue usine à transpiration, sans parler de l’odeur à la fin de la journée, tu auras beau les aérer toute la nuit, ça partira pas !!!) et les voitures (cette sensation d’étouffer quand tu n’as pas eu d’autre choix que de la garer au soleil…).
    Bref, et le redoux c’est pas pour tout de suite d’après la météo, donc bon dégoulinage et surtout bon courage !

    • C’est pourtant tellement simple de porter une jupe longue quand on a la flemme de s’épiler (je maitrise vaguement le sujet ^^). Tu as bien raison, c’est une question de survie !

      La canicule c’est intéressant quand on vit à 200 mètres de la mer, sinon je ne vois pas du tout l’intérêt…(encore faut-il aimer la plage, oui, je suis vraiment chiante…).

      On n’a effectivement pas fini de dégouliner (super glam comme verbe haha).

      Bon courage à nous tous oui ! 🙂

  2. Hahahahaaaaaaa je le savais ! J’attendais que tu nous sortes un article sur la canicule, c’était inévitable ! :’D

    Mais franchement, compassion générale, mon appartement est un four (mal isolé à vrai dire, faut que je songe à en changer), pas d’air, on étouffe (malgré le ventilateur et le brumisateur). J’aime le beau temps et un peu de soleil (ton mortel ennemi, je sais ;)), mais comme toute chose, il ne faut pas abuser non plus.

    Ironie du sort l’endroit où je suis le mieux… c’est au bureau (ils ont la clim). Par contre, shorts interdits. Oui, tu comprends, les commerciaux qui vont en réunion en short ça ne le fait pas :’D. Je leur tire d’ailleurs mon respect pour continuer de venir au boulot en chemise et costard-cravate… Ces gens là ne sont pas humains !!!

    Bien d’accord avec Juliet595, le look et le paraître on s’en fiche. Seul compte d’être à l’aise (je déteste les vêtements longs et lourds de toute façon, si j’étais dictateur on se baladerait tous en costume d’Adam et Eve ;)). Et même un pantalon léger ne suffit plus. J’en ai pourtant acheté un que j’affectionne (et même un jean léger, ça aussi c’est magique), il est comme une seconde peau, mais là il a avoué ses limites. Alors on enlève encore du tissu. Mais je suis d’accord, si le port du short était esthétique ça se saurait ^^.

    Bon ruissellement à tous et à toutes et surtout n’oubliez pas de boire vos trente bouteilles d’eau par jour ;).

  3. Bonsoir tout le monde, je vous écrit depuis ma chaise longue en Suisse où il fait également une chaleur à crever depuis une semaine mais en lisant cet article et les commentaires qui l’accompagnent c’est comme un rafraîchissement, je m’amuse en vous lisant, je déguste un sorbet imaginaire (j’ai mangé trop de spaghettis au pesto avec basilique du jardin… Un rêve mais sans l’ail! Bref, Vous pensez certainement que chez nous il fait plus frais, à cause des montagnes et des prairies vertes où pâtissent les vaches Milka qui d’ailleurs sont allemandes, juste pour clarifier encore ce point.
    Ben justement non, à cause des montagnes, l’air reste coincé entre et on mijote dans son jus. En fait je voulais juste apporter un petit commentaire pour dire que j’étais pas d’accord au sujet des pieds car les miens sont définitivement magnifiques et je les bichonne chaque matin avec de la crème, les ponce le week-end et les masse quand ils en ont besoin. N’oubliez jamais qu’ils nous portent toute notre vie et quoi de plus beau que de jolis pieds dans une paire de pumps à talon aiguille… Hein? Quand aux shorts trop courts avec les cuisses qui ressemblent à du pudding… Berk berk berk… Là les filles ont vraiment des miroirs en bois. Bonne soirée et à bientôt
    PS: comment vont les minous? 🙂

    • Merci pour ce magnifique commentaire ! Il est vrai que je pensais naïvement qu’en Suisse vous deviez avoir de l’air, grossière erreur de ma part, « mijoter dans son jus » ce que c’est élégant !

      Je regrette de ne pas du tout être d’accord concernant les pieds, certes ils nous portent et sont importants, ils restent moches, qu’on les bichonne ou non ! Combien d’horribles pieds grecs, d’orteils de guenon, de pieds plats, d’ongles vernis tels de véritables sapins de Noël ? Je m’insurge ! De jolis pieds, cela n’existe pas 🙂 J’ai eu une seule fois une amie avec de jolis pieds fins aux orteils réguliers, cela prouve que cela existe mais tout de même la laideur domine ! C’est bien simple : même les publicités qui montrent des pieds (qui sont censés être parfaits) eh bien je les vomis. (Oui je suis incurable !)

      Les chatons se portent comme des charmes malgré cette affreuse chaleur (cela dit ce soir il y a du vent à Paris et demain il fera 22 degrés : l’idéal !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s