Montage of heck : Kurt Cobain ressuscité

montageofheckcinema

Montage of heck ou la résurrection de Kurt Cobain pendant deux heures et douze minutes. Un documentaire poignant et dense au format original qui restera une référence. Les adolescents du monde entier se repasseront le docu en boucle comme une drogue dure. Brett Morgen, son réalisateur, a voulu que le spectateur passe plus de deux heures dans la tête de Cobain. Si cela semble prétentieux, il n’en est rien, le pari est plus que réussi. On en redemande.

A la fin du documentaire, la salle a applaudi. J’étais émue, je n’ai même pas été foutue de suivre le mouvement, j’ai fui pour me retrouver à l’air libre et j’ai eu une terrible envie de fumer une cigarette parce que j’étais triste, très triste, mais aussi vraiment heureuse. Pendant deux heures et douze minutes Kurt Cobain était en vie, sous mes yeux, et j’avais à nouveau 16 ans. Presque une semaine plus tard je suis encore sous le choc. Si j’avais la possibilité de retourner le voir je le ferai mais il n’y a eu qu’une séance unique le lundi 4 mai à 20h dans certaines salles de cinéma de France. C’est fini.

Le docu est un foutoir composé de séquences animées à partir de dessins ou écrits de Kurt en rythme avec la musique de Nirvana, de films personnels où l’on voit Kurt en tournée ou dans l’intimité avec sa femme Courtney et sa fille Frances, de témoignages de proches face caméra, ses parents, sa sœur Kim, Krist Novoselic, bassiste de Nirvana, sa première girlfriend Wendy puis Courtney Love.

Brett Morgen a eu accès à tout ce que Kurt a produit de son vivant et il était prolifique, il est tombé sur des enregistrements sur lesquels Kurt évoque son adolescence. L’idée géniale de ce documentaire a été de faire appel à un artiste néerlandais, Hisko Hulsing pour créer des mini films d’animation alors que Kurt nous raconte sa vie. C’est puissant et encore je retiens mon enthousiasme. Le mélange de la voix de Kurt et du dessin de Hisko Hulsing est tout simplement orgasmique pour tout fan qui se respecte (les autres n’auront aucun intérêt à voir Montage of heck).

©Hisko Hulsing Studio

©Hisko Hulsing Studio

Brett Morgen s’en tient aux faits, pas de polémique dans Montage of heck, juste les faits sans fards et parfois ce n’est pas beau à voir mais au moins c’est honnête. La mère et le père de Kurt se succèdent,on comprend d’où vient le malaise de son enfance, ce joli petit garçon blond si gentil et hyperactif dont on ne sait que faire, tant que le couple tient ça va mais après le divorce on se refile le paquet de linge sale jusqu’au jour où plus personne n’en veut. Une mère avide de liberté et un père transparent, tous deux excédés par ce fils encombrant qui veut trop d’amour, trop d’attention et qui joue au petit con pour se faire remarquer. Un fils trop sensible qui aimerait se faire des amis, qui supporte très mal les moqueries et fait une première tentative de suicide à 14 ans sans que personne ne semble comprendre que c’est sérieux.

Il trouvera son salut dans la musique. Puis l’amour et enfin la possibilité de fonder sa propre famille, de réussir là où ses parents ont échoué. Même les plus grands détracteurs de Courtney Love seront obligés d’admettre que ces deux-là s’aimaient, couple un peu bancal à la Sid et Nancy certes mais couple malgré tout. Et au milieu ce beau bébé tout blond comme son papa qui rendra Kurt encore plus sensible, si c’est encore possible de l’imaginer. Ce jeune père déjà soucieux de l’avenir de sa fille qui écrit « J’ai peur de ce qu’elle deviendra lorsqu’elle sera grande ». C’est elle, Frances, qui a produit ce documentaire. Peut-être pour dire au monde entier qu’avant d’être le porte-parole sacrifié d’une génération il était son père ? Ou pour entendre sa mère dire face caméra qu’elle était une enfant désirée et non le fruit du hasard ? Je ne sais pas trop mais je peux parier que Kurt aurait été fier de sa fille.

Publicités

8 réflexions sur “Montage of heck : Kurt Cobain ressuscité

  1. J’ai vu le film et j’ai pensé comme toi. Très belle chronique. Je comptais en faire une mais elle serais trop semblable et bien moins bien écrit que la tienne. Vraiment, les émotions ressentient sur le moment sont très fidèlement retranscrites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s