De l’amitié…

Je ne sais pas où j’étais ces 18 derniers mois. Je me suis réveillée avec effroi ces dernières semaines. Comme si je m’étais véritablement endormie pendant 18 mois. Je m’étais interdit de parler de cette histoire. A chaque fois que j’évoque quelqu’un d’important pour moi sur ce blog, nous finissons par nous perdre de vue. En même temps en l’occurrence on s’est déjà perdus de vue et si ça se trouve lui et moi on ne se retrouvera plus, je ne risque rien. J’évite les miroirs parce que j’ai honte. Je ne pouvais pas le lui dire quand on s’est revus hier. « J’ai honte ». Est-ce-qu’il m’aurait cru ?

Il y a 18 mois je me suis retrouvée face à une situation vraiment désagréable : deux personnes que tu aimes beaucoup se séparent et tu dois choisir ton camp. Pour tout dire, on ne doit pas choisir son camp, c’est moi qui l’ai ressenti ainsi. Ai-je choisi le mauvais camp ? Oui, puisqu’il ne fallait pas en choisir du tout, il fallait ne pas s’en mêler et leur dire « Démerdez-vous, vous me faites chier ». J’ai choisi la fille par solidarité féminine mais pas que (pas envie de développer). Non seulement lui je l’ai littéralement abandonné mais en plus j’ai cru tout ce qu’elle disait elle. Je ne pouvais pas continuer à être amie avec un tel salaud, pensais-je naïvement. Je crois que j’ai déjà écrit ici à quel point je suis naïve mais ça ne donnera jamais l’ampleur de ma naïveté. Je ne vais pas rentrer dans les détails parce qu’une fois encore, j’ai honte. Disons simplement que je n’ai pas été amicale du tout, j’ai disparu lâchement, j’ai jugé, j’ai mal-interprété, j’ai manqué d’intelligence, de discernement, j’ai été intraitable. Vraiment connasse. Avec quelqu’un qui ne m’avait jamais rien fait de mal. Quelqu’un qui au contraire m’était proche, quelqu’un qui s’était confié à moi, dont je connaissais des secrets et qui connaissait les miens, quelqu’un qui commençait à aller très mal avec cette rupture et qui n’a reçu aucun soutien de ma part.

On dit qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. Je ne sais plus si je crois encore à cet adage. J’aimerais y croire. J’espère que ce n’est pas trop tard. Dire « Je regrette » c’est louable mais je ne sais pas si c’est utile, aurait-il fallu que je dise « Pardonne-moi » ? Je ne pense pas parce que je n’attends aucun pardon. J’ai failli dire « Tu m’as manqué » et je me suis dit que c’était trop sentimental. J’avais envie de lui toucher la main aussi hier. Si j’avais fait ça j’aurais sûrement pleuré comme une connasse. L’ironie de cette histoire c’est que j’ai disparu également auprès d’une amie il y a 18 mois et lorsque je me suis (aussi) excusée (décidément, la fille nulle en amitié you know), elle m’a dit « Je n’ai rien à te pardonner parce que je ne t’en veux pas ». Depuis nous nous parlons et c’est comme avant (cette fille est une sainte, je ne vois que ça). Le seul moyen que j’ai trouvé de lui montrer ma gratitude et mon amitié c’est d’être là, de l’écouter et de ne plus la juger (oui, elle aussi je la jugeais…).

J’ai peut-être perdu un ami pour de bon. Je ne peux m’empêcher de penser que je l’ai bien mérité. Je cherche ce que je pourrais faire de plus mais je me connais, je vais être totalement à côté de la plaque genre lui acheter un truc et le faire livrer chez lui. La fille qui essaie, au sens littéral, de racheter ton amitié. Sinon j’ai envie d’envoyer un sms qui dirait « On se retrouve à l’as du falafel ? » haha mais vraiment je suis nulle ! Et j’ai ça dans la tête, évidemment…

I’m tired of being so judgemental
Of everyone
I will not go to sleep
I will train my eyes to see
That my mind is as blind as a branch on a tree

Dis, Wonder B., on efface tout et on recommence ?

Publicités

6 réflexions sur “De l’amitié…

  1. Non il n’est pas trop tard. AU contraire. Mais je n’enverrais pas de SMS. Je téléphonerais. Il y a quatre ans quelqu’un dont on a parlé dans les médias, a été incarcérée. Tout le monde lui a tourné le dos. Mais je me suis dit que même si c’était condamnable ( elle a prit 15 ans) j’ai envoyé une lettre parce que cette personne avait compté à un moment de ma vie. Elle m’a répondu 3 mois plus tard. Evidemment je connaissais aussi le mari. Mais je n’ai pris parti pour personne. Je le vois de temps en temps et je peux dire que vis à vis des deux je suis sereine. Tout le monde peut se tromper sur quelqu’un. Mais tout le monde peut tenter de rattraper une mauvaise trajectoire. Maintenant si ça ne peut se faire, la réconciliation avec ton ami, tu auras au moins essayé. Et si jamais il ne répond pas, il aura très certainement été touché. En bien.

  2. L’amitié c’est toujours à double tranchant, je pense que c’est en gros ce que tu essaies de dire dans ce post. Mais comme une très bonne amie à moi me l’a déjà dit « les gens qui s’aiment finissent toujours par se retrouver »… Je te laisse méditer sur ces douces paroles.

    Envoyé depuis le Samsung Galaxy Alpha via le réseau SFR

  3. OMG mais tu vis tes relations amicales comme je vis les miennes!
    Dans la mesure où je suis une grosse nulle qui ne sait pas y faire (sinon j’aurais plein d’amis), mes conseils ne t’apporteraient rien.
    Mais moi je montrerais ma présence, par un sms probablement parce que je suis nulle à l’oral, et j’inviterais l’ami au resto pour en parler. Si c’est un ami, il comprendra que tu regrettes.
    Si non, ben toi au moins, tu auras essayé.

  4. Perso je me dis que ce qui doit arriver arrive de toutes façons. On a des amis qui prennent d’autres chemins, qu’on perd de vue et qui réapparaissent un jour. Pour certains on a l’impression de ne jamais les avoir quitté, pour d’autres, c’est une autre histoire…
    Je n’ai jamais été doué pour poser les mots qu’il faut dans ce genre de situation non plus, mais c’est souvent là que je me dis que le langage corporel est bien plus parlant, et permet d’exprimer tout ce que je n’arrive pas à dire 🙂

  5. Difficile effectivement de savoir s’il accepterait de te revoir. Il n’y a que toi qui le connaissait bien.

    J’ignore si tu as moyen de prendre de ses nouvelles, en cherchant éventuellement son profil sur les réseaux sociaux ou via certains de ses anciens amis (enfin s’ils ne t’ont pas à dos). Ceci au moins pour voir comment il se porte, s’il s’est remis, s’il est passé à autre chose. Peut-être que ça te soulagerait un peu =/.

    Et suivant s’il a tourné la page et s’il s’est remis, il n’est pas forcément trop tard. Il est possible de se reparler à nouveau, j’ai déjà vu des cas concrets parmi mes connaissances, si ça peut te rassurer. Mais, on ne peut rien garantir vraiment je te le concède.

    Après, ça peut arriver à tout le monde se planter, au moins tu le reconnais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s