Laisse les gondoles à Venise…

Il y a presque deux ans, j’apprenais le décès de ma tante d’une crise cardiaque. Un véritable choc parce qu’elle venait à peine d’avoir 49 ans et surtout parce que nous n’aurons jamais eu l’occasion de nous réconcilier… Depuis ce jour, j’ai annoncé à ma mère que chaque année nous irions toutes les deux quelque part en Europe pour profiter de la vie et prendre de jolies photos que nous regarderons quand nous serons toutes les deux très vieilles. En 2013, c’était Venise, en 2014 a suivi Porto et cette année, alors que nous devions aller à Vienne, j’ai craqué et réservé pour Venise, à nouveau. Je crois que Venise sera notre seule et unique destination désormais. Comment ne pas en tomber amoureux ? Je refuse de côtoyer quiconque n’aime pas Venise. Dites que je suis nazie ou fasciste puisqu’on parle d’Italie, ça ne me dérange pas 

Un week-end mère-fille chez nous ça ressemble à s’y méprendre à un week-end entre copines, ma mère avait mis ses formidables boots dorées et moi mes escarpins rouges, on ne risquait pas de se perdre. On a marché dans tous les quartiers de Venise, sans aucune idée d’où nous voulions aller, juste au gré du vent, on a regardé les touristes et les vénitiens cohabiter, on a rêvé de vivre ici la moitié de l’année comme Philippe Sollers. Première fois à Burano, charmante petite île où toutes les maisons ont une façade colorée et où les chats errants se prélassent au soleil, envie d’acheter de la dentelle mais frayeur que celle-ci vienne en fait de Chine (enfoirés de Chinois). Jolie surprise à la Giudecca, en face de Venise, si calme, si désertée à cette période de l’année, un havre de paix dans lequel nous reviendrons vite faire semblant de nous perdre. On a bu l’apéro midi et soir parce que merde c’est un peu les vacances, du spritz ou du bellini, tradition vénitienne oblige. On a trouvé les italiens agréables à regarder (mais ils parlent trop), au Guggenheim, on a voulu décrocher un Magritte pour le mettre dans notre salon (L’empire des lumières ), on a pris le soleil (enfin, surtout elle parce que moi le soleil c’est mon ennemi ), on a fraudé le vaporetto parce qu’il n’y avait pas de machines ou d’êtres humains pour acheter les tickets, on a répété plein de fois « On a de la chance d’être là ! » comme des petites filles dont les yeux brillent de tant de bonheur et de simplicité.

J’ai fait ma princesse en changeant d’hôtel sur un coup de tête (pas assez luxueux), j’ai failli claquer l’une des employées parce que j’ai arrêté de fumer, il ne faudrait quand même pas trop me chauffer (PUUUUTE) ! Nous avons beaucoup critiqué ceux qui achètent ces espèces de perches géantes qui permettent de prendre des selfies. Quelle tristesse ! On a préféré mettre le retardateur sur mon appareil photo parce que c’est toujours drôle de courir quand on n’a que 10 secondes pour trouver la pose parfaite (qui ne l’est jamais). On a mangé la pire pizza au monde chez Vinaria (et bu le meilleur Bellini). J’ai ingurgité des tonnes de croccante aux noix, aux amandes et aux noisettes, je pense que j’ai des caries maintenant  En Italie, le brin de mimosa est associé à la journée de la femme, l’hôtel nous a offert un brin chacune, délicate attention, d’autant que j’apprécie beaucoup cette odeur. Pourquoi le mimosa comme symbole de la femme ? Tout simplement parce que c’est la fleur la plus courante à cette période de l’année, rien de plus. Et à ceux qui se poseraient la question, la réponse est non je n’ai pas fumé une seule cigarette ! #dansedelajoieinside accademia   burano   chatsaburano palaisdesdoges gondolesvenise maisonsburano giudecca pontdessoupirsvenise VENISE46 venise32 venise47 vuehotel

Publicités

6 réflexions sur “Laisse les gondoles à Venise…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s