Demain, j’arrête de fumer !

Ce titre n’est pas une blague, demain, lundi 2 mars, j’arrête vraiment de fumer. Enfin, j’essaie. Parce que ce sera quand même ma sixième tentative. Hum. Les deux premières fois, je ne m’en souviens pas. La troisième j’ai tenu près de deux mois, je me vengeais sur l’alcool et j’avais pris 5 kilos (quand je me gave de nourriture, je ne fais pas semblant), j’ai repris bêtement suite à une embrouille ridicule avec mon père. La quatrième fois on a décidé d’arrêter en même temps avec un ami, pour se soutenir. On a repris ensemble au bout du 12ème jour comme des cons, un verre de vodka à la main. La cinquième fois j’ai tenu 16 mois. Je ne pensais jamais refumer. Impossible. Pourtant un décès dans la famille m’a fait racheter un paquet de Camel dans la foulée. J’ai aussi pris près de 12 kilos, je me sentais moche et obèse et le coup de grâce m’a été porté par une collègue qui m’a dit « Mais non, moi je te trouve normale ». Quelle horreur ! Normale ! Mais je ne veux pas être normale, je veux être mince, comme avant. Bitch. Même en reprenant la cigarette j’ai mis des mois et des mois à reperdre ces kilos, une torture (il m’a fallu faire du sport, c’est dire !).

Demain, j’arrête de fumer. Je sais que je ne serais jamais une non-fumeuse.  Je fume depuis que j’ai 17 ans et demi. Au mieux, je serais une fumeuse abstinente. J’ai commencé à fumer à cause d’un garçon au lycée. Il s’appelait Thomas, il était beau, il avait des yeux verts en amande et l’air de se foutre de tout. Il était calme, gentil et très convoité. Je le voulais. Mes chances étaient faibles, la concurrence trop forte. C’est ce qu’on essayait de me faire croire. Je voyais bien qu’il me regardait furtivement dans la cour, je savais qu’il me fallait juste trouver un prétexte pour lui parler (il était timide, ça se voyait). J’ai acheté des cigarettes et un jour j’ai eu besoin  d’un briquet parce que j’avais perdu le mien. Le pote de Thomas était à deux pas de moi, il m’en a prêté un et comme par magie le fameux Thomas nous a rejoints. A partir de ce moment-là on a traîné ensemble tous les trois, j’étais devenu leur pote,  puis un jour alors que je désespérais presque, Thomas m’a invité chez lui, on a mis quelque chose comme douze heures avant de s’embrasser. J’étais devenue fumeuse. Et j’avais un mec.

Je dépense entre 140 et 170 € tous les mois pour mes Camel (je ne fume jamais autre chose). Je préférerais mettre cet argent dans quelque chose qui me fait plaisir et qui ne me tue pas à petit feu. Je sais que je vais me sentir triste, parfois carrément déprimée, je sais aussi qu’il va me falloir lutter pour ne pas manger le paquet d’Oreo en entier mais j’aimerais que cette sixième fois soit la bonne. Et si ce n’est pas la bonne, chaque fois que j’arrête me rapproche de la fois où je ne recommencerais pas. Je préfère partir avec une attitude positive. J’ai une application qui est censée m’aider et qui s’appelle Livestrong, on verra ce que ça donne. Dans mon bar il ne reste que des alcools que je n’aime pas (n’est-ce-pas Maryne ? On a tout bu le week-end dernier huhu). Tout va bien. Pourquoi je n’arrête pas aujourd’hui ? Parce qu’il me reste 10 cigarettes et que je compte bien toutes les fumer, comme ça, demain, je n’ai pas de paquet qui traîne (c’est mon dernier).

Voilà, je suis prête à être en meilleure santé, prête à retrouver une peau saine, des cheveux qui sentent bons, prendre 10 kilos, être de mauvaise humeur, faire des économies et faire partie du club de ceux qui disent adieu à cette pute de clope.

Oh, j’allais oublier. Comme je ne perds jamais une occasion de me plaindre, j’ai décidé d’écrire ici même mon journal d’une fumeuse abstinente, peut-être pas tous les jours mais régulièrement. Peut-être que ça donnera à quelqu’un l’envie de me suivre dans mon combat (le mot semble fort mais je vous jure que c’est un combat, il n’y a pas d’autre mot, je sais de quoi je parle).

tabacnocif

Publicités

4 réflexions sur “Demain, j’arrête de fumer !

  1. Je ne savais pas que tu avais repris l’écriture de ce blog. J’ai de bons articles à lire;) si si, c’est un combat l’arrêt de la cigarette. Toute détox (j’en sais quelque chose) est un combat. Je ne savais pas qu’il y avait tout ça dans une cigarette. Si je ne fume pas, ça ne donne pas envie de commencer. Tu es marrante,10 cigarettes ce jour, alors que tu aurais pu en jeter au moins 5:)))) si si douze kilos c’est beaucoup. Je me dis que le fumeur abstinent devrait chercher AUSSI comment ne pas reprendre du poids parce que ça serait bien motivant la minceur. Perso avec l’arrêt de la cortisone ( dur) mais avec une minceur toute retrouvée, ça me motive. Donc on veut lire la suite…

  2. Ahah, ton combat qui s’annonce me rappelle celui de mon copain (j’ai passé l’âge de dire « petit copain », « amoureux » et je ne suis pas encore résignée à une vie de mère de foyer pour pouvoir dire mon « partenaire » ou « fiancé)(aaah l’entre-deux, c’est chiant). Lui aussi, fumeur invétéré de Camel et consommateur excessif de chewing-gums Hollywood Chlorophylle (par amour pour moi), et lui aussi, il attend le moment où il arrêtera de fumer 🙂

    Moi ça me dérange pas, juste que j’arrive pas vraiment à le soutenir comme j’aimerais parce que j’ai jamais fumé de ma vie… J’ai toujours préféré les BigMac 😀

    T’aimerais qu’on te dise quoi dans les moments de tentation de rechute cigarettienne ? 🙂

    • Ah je connais j’ai le même problème, je dis « mon mec » ou « mon amoureux » (j’ai toujours six ans dans ma tête).

      Dans les moments de tentation de rechute j’aimerais qu’on ne me parle pas en fait 🙂 Non mais de toute façon là je suis partie pour ne pas avoir de vie sociale pendant quelques semaines ! Ton mec a bien de la chance, le mien fume des roulés et ne compte pas arrêter (l’enfoiré !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s