On ne me passera pas la bague au doigt

pire robe de mariée ever

Je suis invitée à un mariage en octobre prochain. Si certains se plaignent de devoir faire la tournée des mariages chaque année de juin à septembre, en ce qui me concerne, c’est bien différent, j’ai dû assister à trois mariages dans ma vie. Même pas à l’église. Il semblerait que ma famille et mes amis affectionnent le célibat ou la vie dans le pêché.

Lorsque mon ami m’a annoncé son mariage sur un ton badin, je dois dire que j’ai été surprise. Je ne ne pensais pas du tout qu’en dehors de payer moins d’impôts cette institution pourrait lui faire de l’œil. Son explication m’a faite sourire. Il est avec sa future depuis des années et il est fatigué de parler de sa « copine » quand il parle d’elle. Dans la trentaine, parler de sa « copine » peut faire sourire. Ce terme ne correspond en rien à leur relation qui est, on l’aura compris, sérieuse. Il sera heureux de parler de « sa femme », beaucoup moins de devoir porter une alliance, lui qui ne porte habituellement aucun bijou (on peut parier qu’il ne la portera pas).

Il y a quelques années, je rentrais à Paris où je vivais avec mon copain (pour le coup, le terme est approprié) après une semaine de vacances. J’avais quelque chose à lui dire, quelque chose d’important. Mais lui aussi. On se serait crus dans une sitcom américaine. Je disais « Je t’en prie, commence » et lui renchérissait « Mais non, à toi l’honneur ». Je ne sais pas ce qui lui a pris mais il m’a demandé ma main alors même que j’allais lui annoncer que je n’étais définitivement pas amoureuse et que c’était fini entre nous. Nous étions ensemble depuis quelques mois à peine, je le considérais comme un « plan cul amélioré », je n’étais pas claire avec lui mais il savait que je n’étais pas amoureuse. Il disait compter sur « le temps » pour que mes sentiments se déclarent. Et ce con a crû que c’était une bonne idée de faire un crédit pour m’acheter une bague sensationnelle place Vendôme. C’était bien mal me connaître, je ne porte pas de bijoux neufs, que de l’ancien. J’ai refusé sa demande et il a perdu 30% en retournant la bague au bijoutier.

Petite fille, je n’a jamais rêvé de marier. Pour commencer je trouve les robes de mariée ridicules, on dirait des robes de poupée, c’est bouffant, ça traîne, c’est corseté, il peut y avoir des perles et je ne sais quelles autres fioritures, moi qui aime la simplicité, ça ne me fait pas du tout rêver. J’ai l’impression que toutes les mariées du monde se prennent pour Sissi l’Impératrice le temps d’une journée, entre la robe, les coiffures, le maquillage, ça ressemble plus à une journée où on se déguise qu’autre chose. Une photo de mariage ça vieillit vite, une dizaine d’années plus tard on se rend bien compte qu’on était ridicule (et si vous n’osez pas l’avouer, vos enfants se feront une joie de vous le dire). Porter du blanc à mon âge ce serait casse-gueule pour plusieurs raisons, déjà le blanc c’est salissant et j’ai un côté Gaston Lagaffe indéniable, de plus je crois qu’on peut dire que je ne suis plus vierge depuis longtemps. Cela dit aujourd’hui même en secondes noces on se marie en blanc, ce n’est plus symbole de pureté mais une tradition qui perdure pour des raisons que je ne m’explique pas. Honnêtement, ça va à qui le blanc ?

Se marier ça veut dire renoncer à son nom de naissance ; je sais bien qu’aujourd’hui on peut garder son nom mais traditionnellement on perd son nom de jeune fille pour prendre celui de son « mari ». Quelle injustice ! Je ne vois pas pourquoi je prendrai le nom de mon cher et tendre. Je ne serais pas particulièrement heureuse qu’il m’appelle sa « femme » ou son « épouse », il m’appelle par mon prénom et ça me va très bien comme ça. Avant d’être la « fille de », « femme de », je suis moi avec un prénom. [C’était le quart d’heure féministe].

Cependant je comprends très bien qu’on ne puisse pas refuser une demande en mariage… Comme le dit si bien Carrie dans Sex & the city (j’assume totalement cette référence) : « L’homme que tu aimes se met à genou […] et t’offre une bague de fiançailles, tu dis « oui », voilà ce que tu fais ! ». J’ai déjà la bague pas-de-fiançailles mais si mon mec insistait pour qu’on se marie, ce serait juste lui et moi, aucun invité, et je serai habillée en noir dans un tailleur couture avec des talons de 12. Ou dans une belle robe rouge. Surtout pas en blanc. 

Publicités

6 réflexions sur “On ne me passera pas la bague au doigt

  1. En même temps de nos jours, on peut bien se marier dans d’autres couleurs, voir être créatifs sur les costumes, ce qui peut même donner un thème amusant :p (et oui le blanc ça va quand on a une peau un peu plus colorée, mais bon je comprends bien, c’est comme si je demandais à qui peut aller une chemise jaune…)

    Et pour le nom, il est aussi possible que le mari prenne le nom de son épouse, même si c’est plus rare… Mais bon c’est sur le mariage, ou plutôt toutes les traditions qui sont trainées avec, ça ne me fait pas rêver plus que ça. Cela dit, un mariage civil à la mairie, ça peut être très rapide, et la fête avec les proches n’a pas forcément à suivre des conventions… Ça dépend des familles et des proches, mais surtout de ceux qui se marient!

  2. Yes !
    Moi non plus je ne veux pas me marier. J’aurais pu l’être mais je ne regrette pas. J’ai aussi beaucoup de mal à mettre un possessif à « l’autre ». Je déteste dire « mon » copain, « mon » mec, « mon » conjoint ou autre. Ah oui, je déteste surtout quand une tierce personne le désigne par « ton homme ». Beurk.

  3. Le blanc n’est pas une obligation, pas plus que de prendre le nom de monsieur : ma soeur s’est mariée et a conservé son nom ! Elle préfère l’utiliser même si de temps en temps, la machine administrative s’en mêle (mais rien de grave et on en rigole au final).
    Ce qui me fait le plus horreur dans le mariage et qu’il n’y aurait sûrement pas au mien si ça doit m’arriver un jour, c’est : le passage à l’église (la mariée qui s’endort pendant le truc, ça le ferait pas…) et le repas de 100 personnes, 3 plombes et avec bouffe du traiteur immangeable. Perso, si on me demande, je réponds : à la bonne franquette, en jean, pizza et DJ (du ROOOOOOOOCK ! le premier qui met un slow je le tarte), point !

  4. J’ai rompu des fiançailles. J’avais peur. Et la robe blanche, la bague, la belle famille, tout ça me donnait des angoisses. C’est dommage (selon ma grand- mère) parce que j’aurais eu un beau patronyme de la noblesse. Après j’ai su qu’un divorce c’était comme un séisme. Certains sont complètement rincés. Sans compter la gestion des enfants. En fait on ne peut même plus oublier son conjoint. Le coût d’un mariage est souvent déraisonnable. Presque le prix d’un appartement en province. J’ai lu quelque part que finalement un mariage ça peut être la pire journée de sa vie. Il peut s’en passer des choses. Il n’y a qu’un mariage auquel j’aurais aimé être invitée ( comme toi je ne suis pratiquement jamais invitée à des mariages. Je ne fréquente que des PD qui sont contre le mariage pour tous, si si ça existe) c’est celui de Michel Legrand et de Macha Meryl. Un mariage de vieux, certes mais bon un mariage jazzy.

  5. Je comprends parfaitement qu’on puisse ne pas vouloir se marier, ou qu’on ait des réticences à cette idée. Il faut dire que l’institution du mariage traditionnel est assez rédhibitoire (un bon point pour la photo qui illustre l’article, proprement terrifiante !). Cela étant, je vois dans cet article quelques points à pondérer.

    D’une part, on ne perd pas son nom de naissance en se mariant (le nom de jeune fille n’existe plus du point de vue légal). S’il est traditionnel de prendre le nom de son mari, il ne s’agit que d’un usage toléré dans le code civil. En aucun cas le mariage n’implique légalement de perdre son nom. Beaucoup de gens ne le savent pas, j’en conviens, et nombre d’institutions ne sont pas à la page, mais il est expressément stipulé dans le code civil que le mariage n’a aucune incidence sur le nom, et ça n’est pas neuf. Le vrai souci en la matière, c’est la désinformation qui plane sur la question du nom marital : il n’est ni obligatoire, ni automatique, mais beaucoup de gens croient encore qu’une femme, en se mariant, doit abandonner son nom de jeune fille (qui n’existe plus, donc) pour prendre le nom de son époux.

    Quant à la robe blanche, elle ne symbolise ni la pureté ni la virginité, mais l’état de grâce. Dans cette mesure-là, il n’est pas contradictoire de la voir portée en secondes noces, ou par des femmes qui ont vécu en concubinage longtemps avant de se marier.

  6. Pour y avoir touché de près par deux fois je confirme que l’institution est obsolète et ce n’est pas la photo de ton post qui me fera changer d’avis ! Ça fait froid dans le dos ! Je crois aussi que le sujet est tellement passionné et passionnant qu’il véhicule de part et d’autres tout un tas de représentations qui relèvent du fantasme. Ainsi du nom, de la robe blanche, du repas à 200 invités qui serait obligatoire, de la journée qui serait la pire de ta vie (attends donc la suite pour voir !). C’est sans oublier tous les charmants petits couples qui s’évertuent à faire « comme si » mais en clamant haut et fort que jamais ils ne se passeront la bague au doigt, quitte à la porter à l’autre main et à changer de trottoir quand ils passent devant une mairie pour conjurer le sort parce que c’est l’ultime et seul accessoire qui manque à leur petite vie. Ou ceux à l’inverse dont la grande histoire ressemble plus à une SARL (mais alors très limitée la responsabilité), chacun défendant son espace vital au sein du 12 m2. Pas très glamour non plus. Le problème c’est peut être aussi que si on n’est pas vraiment fait pour vivre seul on maîtrise mal les codes pour le faire à deux et que les solutions ne sont pas inépuisables. Enfin reste la solution, vivre chacun « chez soi » et se retrouver quand on a envie. Là un seul nom sur la porte, on est vraiment chez soi mais pas forcément tout seul mais on peut l’être aussi quand on veut. Économiquement c’est un gouffre et plus facile pour le provincial que je suis,-je sais, mais on ne peut pas non plus mépriser le mariage pour ses petits arrangements financiers et s’en arranger 5 mn après ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s