Paris est (enfin) à moi !

drapeau-francais-france

Merci les Bleus d’avoir perdu dans cette triste coupe du monde de football qui fait tant de mal aux Brésiliens. « Ouais, je comprends, c’est triste pour eux mais tu comprends la coupe du monde c’est hyper important et c’est tous les 4 ans quoi ». Ferme donc les yeux, petit ignorant, abreuve-toi de somnifère une fois tous les 4 ans, si ça peut te permettre d’oublier ton existence insipide, je t’en prie, on s’en fout du Brésil, c’est loin le Brésil et puis « on choisit pas où on naît ». Depuis que l’Allemagne a signé la fin des « réjouissances », le métro est vide, on peut s’asseoir, respirer, rentrer chez soi sans peur de tomber sur des fanatiques peinturlurés en bleu blanc rouge qui vous bousculent au nom de la grande messe du sport. Certes, les Parisiens partent aussi en vacances, les fameux juillettistes vont dans le Sud où il pleut comme vache qui pisse (gnark gnark gnark). Peu importe, Paris est à moi et il ne fait que 20 degrés, je suis joie, félicité et Bisounours de toutes les couleurs !

Plus de supporters lourdingues dans les rues (en tout cas, ils ne sont plus français et c’est déjà pas mal), plus de drapeaux qui habituellement sont de sortie lors des manifestations « Manif pour Tous », ces espèces de glands qui continuent à mettre leurs horribles stickers dans tout le 8ème, que je m’empresse de décoller et foutre à la poubelle dès que j’en aperçois un salir l’espace public et polluer l’esprit des bonnes gens. Quel dommage quand on y pense d’associer notre drapeau à tous les fachos qui en sont fiers, imaginez-vous vous promener dans la rue (hors événement sportif, donc) avec un t-shirt bleu blanc rouge sans vous faire traiter de raciste ? Impossible. Pourtant aux États-Unis on affiche son drapeau partout (il faut dire qu’il est tellement beau, en tout cas je le trouve très beau, ça doit être parce que j’aime bien les étoiles). Devant chez soi le drapeau flotte au vent, on est patriotes quant ici on critique notre pays sans cesse au point de ne plus savoir que nous sommes chanceux de vivre ici et pas ailleurs. Bien sûr il y a mieux. Mais il y a pire. On pourrait être au Brésil dans une favela insalubre sans d’autre perspective d’avenir que la prostitution ou le football justement. Le sport, ça reste peut-être le dernier ascenseur social. Le seul moyen d’accéder à un peu d’espoir, une vie meilleure. Mais à quel prix ! Oui, je sais, les sportifs sont excessivement bien payés, bla bla, tu comprends c’est dégueulasse. Étrange de constater que ceux qui tiennent ce discours sont les mêmes qui regardent la coupe du monde de football….Incohérence, quand tu nous tiens !

paris-sans-parisiens

Publicités

11 réflexions sur “Paris est (enfin) à moi !

  1. Même si je regarde la coupe du monde (bouuuuuuh), je partage complètement ton analyse et on avis, pour un très bel article. Pas grand chose à dire de plus, si ce n’est surtout la dernière partie de la phrase.

    Ah…Paris…Mon choix final de « vacances » pour cette année. Quand Paris sera (enfin à moi ^^

  2. Hmm je sens pas mal de haine la dedans.
    L’autre soir, j’ai regardé une vhs de 98 et l’engouement extra ordinaire dans toute la France. C’est sur que l’ampleur qu’a un simple sport dans tout le monde (presque un milliard de personnes derrière leur télé cette année) paraît ridicule.
    Mais aujourd’hui QUOI rassemble autant les gens?
    Je ne suis pas fanatique de foot mais j’aime la coupe du monde. Pour avoir été en 2006 en Allemagne et vécu des temps de partages et de fêtes avec des personnes venus du monde entier au delà des origines, de la religion, des orientations politiques et tous ce qui divise, je te repose la question : qu’est ce qui, aujourd’hui, peut rassembler les gens comme le fait le sport et en l’occurrence la coupe du monde?
    W.

    • Oh non je ne ressens aucune haine, le mot est beaucoup trop fort. Ce qui rassemble les gens en dehors du sport ? La religion, évidemment. J’aurais préféré dire « l’amour » mais je pense que la religion brasse plus de monde huhu. Se rassembler autour du sport pourquoi pas mais le sport est un business comme un autre, des milliers de Brésiliens se sont fait chasser, battre ou même tués pour ce « bel événement sportif  » et je continuerai de trouver ça révoltant !

      • Combien de millions de personnes se sont faites chasser, battre et surtout tuer à cause de la religion.
        La religion rassemble à l’échelle locale des centaines personnes dans une église ou un temple, mais à l’échelle mondiale elle divise et tue.
        Le foot est un business comme toutes choses qui rassemblent plusieurs millions de téléspectacteurs et qui font marcher la société de consommation. Ce sont Carrefour, Bet Clic, adidas, Sony, Apple, Mc do, Opel et tant d’autres qui financent le foot et sont à l’origine des salaires faramineux. Et ce sont nous consommateurs des grandes surfaces, de voyages, de smartphone qui faisons vivre ces lobbies. Comme disait un certain prophète : Que celui qui n’a pas péché jette la première pierre.
        J’en ai assez des critiques de beaucoup trop de personnes envers un système qu’ils font eux mêmes fonctionner en jouant pleinement leur rôle consommateurs.
        Par contre, j’aime entendre des réflexions et des propositions de systèmes alternatifs mais celles-ci viennent généralement de personnes qui ont un style de vie différents du consommateurs béta. En te lisant j’ai l’impression que toi, tu es un peu en marge de cette logique de consommation.
        Mais ta critique sur la coupe du monde se noie parmi tant d’autres réactions révoltantes qui, à mon avis, manque de profondeur et de connaissances sur le sujet.
        Des brésiliens ont été victimes de cette coupe du monde mais cette dernière à apporter beaucoup d’émotions partagées dans toute la planète.
        Je ne connais pas encore de choses ou d’événements qui ont apporté du bien à un grand nombre sans causer du mal à un petit nombre.
        W.

      • Mais je n’ai jamais dit que la religion c’était bien, loin de là, je dis juste que ça rassemble au moins autant que le sport si ce n’est plus.

        Et je ne parle pas des salaires faramineux dont à vrai dire je me fous pas mal (les cols blancs aussi gagnent des sommes astronomiques pourtant ils ne font rêver personne, pas moi en tout cas).

        Mon post manque sûrement de profondeur puisque je l’ai écrit en 15 mn, je voulais juste dire que je trouve fabuleuse l’hypocrisie des fans de sport qui se foutent éperdument du sort des Brésiliens, c’est à peu près tout. C’est un peu comme les chasseurs qui viennent m’expliquer qu’ils ne tuent pas, ils « prélèvent » haha mais quelle bonne blague !

        En revanche niveau connaissances, je pense que tu peux te fier à cet article de The Economist qui parle bien mieux que moi du business dégueulasse du foot (et je sais bien que le business du foot n’est pas le seul à être dégueulasse mais en l’occurrence je parlais du foot dans mon post !).

        Je te le laisse si ça te dit de le lire :

        http://www.economist.com/news/leaders/21603433-football-great-sport-it-could-be-so-much-better-if-it-were-run-honestly-beautiful-game?zid=319&ah=17af09b0281b01505c226b1e574f5cc1

      • L’amour divise dans certains cas, il me semble ;). Une rivalité amoureuse peut détruire une belle amitié. Mais bon, les religions sont en principe censées prôner « l’amour pour son prochain ». Si au moins c’était respecté…
        Il n’empêche, sans nier tes remarques pertinentes sur le sort des pauvres brésiliens, le sport a quand même un aspect positif : celui de faire connaître certaines nations jusqu’alors inexistante dans la mémoire de nos concitoyens. Les joueurs de rugby savent, grâce à la coupe du monde, qu’existent les Fidji et les Samoa. D’un point de vue économie touristique, tu ne peux nier l’atout (enfin si tant est que le tourisme est fait avec responsabilité, bien sûr). Accessoirement c’est aussi le seul moment où les Français soutiennent ENFIN leur pays (ça commence à gonfler ces gens qui passent leur temps à dénigrer le pays dans lequel pourtant ils continuent de vivre).
        Après, je pense que le business n’est pas philanthrope par définition. Que ce soit le milieu du sport, de la mode, ou de la consommation en général, il y a du révoltant partout. Des chaussures ou vêtements que l’on porte (fabriqués par de pauvres petits asiatiques) aux collections des grands couturiers (portées par des mannequins anorexiques et projetant une image de la féminité fausse et dangereuse) en passant par le pillage des ressources engendré par la surconsommation (par exemple, le sable à silicium servant pour les circuits intégrés des ordinateurs et tablettes, commence à devenir une denrée recherchée). Bref, comme il est dit dans un autre commentaire, nous, consommateurs, sommes TOUS coupables. Ne nous voilons pas la face : des gens sont chassés ou exploités à l’autre bout du monde pour notre petit confort.

      • Oui le business par définition reste du business, le but c’est de faire de l’argent sans se soucier du reste (les êtres vivants, la planète etc). Perso je ne me sens pas coupable parce que je fais ce qu’il faut pour ne pas penser qu’à moi, mais je comprends qu’on puisse ressentir cela. Il suffit de changer, de consommer autrement et d’arrêter de bouffer de la merde et boycotter les grands groupes qui font fabriquer nos vêtements par des esclaves. IL y a beaucoup à faire mais on ne peut pas à dire « Je me sens coupable » et continuer sa vie comme d’habitude. Enfin, chacun fait ce qu’il veut mais à mon sens il est grand temps de se réveiller !

        Je crois que nous nous égarons, j’ai écrit un billet sur le sport à la base 🙂 Et justement en ce moment avec le scandale de la Fifa il y a de quoi rire (ou pleurer ?)
        http://www.lepoint.fr/invites-du-point/laurent-neumann/neumann-scandale-a-la-fifa-ca-ne-vous-rappelle-rien-30-05-2015-1932285_2449.php

      • C’est pas faux, il existe des alternatives en effet :).

        Le but n’est pas de se résigner, mais on ne peut pas non plus accuser les autres quand on a sa part de responsabilité, c’est ce que je voulais dire, tout simplement X).

        Oui on ne parle que de ça dans les journaux. Je suis aussi partagé que toi, tellement cette affaire semble pathétique ^^.

  3. En terme d’ascenseur social, tu peux rajouter la télé aussi, ou du moins y’en a qui y croient 🙂
    Sinon oui le sport rassemble (et la religion aussi comme tu le fais si bien remarquer) et cela peut être à bon ou mauvais escient. Et malheureusement dès lors qu’on rassemble du monde, il y a un fort potentiel pour que cela soit détourné, utilisé et devienne un business. La religion en est un triste exemple à travers l’histoire, le foot (puisque c’est un des sports les plus monétisés) n’échappe pas à la règle.

      • Oh tu sais, le sport n’est pas si différent de la TV sur certains points :). Beaucoup d’appelés, peu d’élus. Peu de sportifs, sur les milliers qui tentent leur chance sont finalement reconnus. Leur carrière est brève et la moindre déchirure, fracture etc… peut ruiner une carrière et faire sombrer du jour au lendemain. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s