Se rencontrer grâce aux mots

plume

J’aime beaucoup lire la blogosphère, les critiques de films, de livres, les blogs d’humeur, les énervés, les naïfs, les egocentriques, je glane des recettes de cuisine, des idées de voyage, je donne mon point de vue qui est parfois raillé, incompris ou ignoré, peu importe, je lis mais je réagis souvent. Avoir un blog c’est bien mais si c’est pour rester dans son coin sans partager, je ne vois pas trop l’intérêt, je ne suis pas là pour les like, je suis là pour échanger avant tout. Un blog n’est pas un journal intime. Pas à mon sens du moins. Chacun sa définition. Et si c’est parfois intime, on partage tout ça sur les internets, c’est bien qu’on attend un retour, il me semble. Quand je m’abonne à un blog c’est pour le lire, pas pour espérer qu’on lira le mien. Même dans la blogosphère, il y a des « stars » et des petits, dont je fais partie. Je ne rêve pas que je ne sais qui repère mon blog pour me proposer de publier je ne sais quoi, j’ai remarqué que c’est assez fréquent, cette idée de vouloir être repéré chez le blogueur lambda. C’est quand même plus simple d’écrire un vrai livre et de le proposer aux éditeurs, non ? Aujourd’hui tout le monde veut devenir écrivain comme si c’était une profession, comme s’il y avait une recette miracle pour écrire un bon roman…En même temps vu le nombre de merdes qui sont publiées chaque année, je comprends qu’on puisse penser que c’est donné à tout le monde. Ce n’est pas le cas. Mais là n’est évidemment pas le sujet (je reviendrai à ça plus tard dans un autre billet).

Les mots. Je lis beaucoup de blogs de femmes trentenaires célibataires, parfois je me reconnais dans ce que je lis, d’autres fois je pense « Mon Dieu comme elle est totalement à côté de la plaque, la pauvre… ». La constante c’est la solitude. Peu importe le caractère de la célibataire, d’où elle vient, son métier, que sais-je encore. Le célibat quand il n’est pas choisi (j’ai choisi le célibat pendant de longues années et je ne suis pas la seule) est un fardeau. Comment rencontrer quelqu’un qui pourrait être compatible avec soi quand on a des amis tous casés, quand on n’a pas forcément envie de sortir avec ses collègues ? Et si ça passait par les mots ? Pas les deux ou trois lignes pathétiques envoyées sur les sites de rencontre, des vrais mots qui forment…une lettre ! C’est ce que propose le site « Écris-le moi ». C’est bien un site de rencontres mais d’un nouveau genre. On consulte les profils mais une fois qu’on souhaite rentrer en contact, on écrit une véritable lettre à l’autre. La confidentialité est respectée puisqu’on envoie la lettre au site qui transmettra. Aucun risque de tomber sur un taré. L’avantage c’est la sélection naturelle si j’ose dire que représente le fait d’être obligé d’envoyer une lettre. Ceux qui veulent que les choses aillent vite se lasseront d’emblée. Ceux qui ne savent pas écrire correctement n’oseront pas non plus (ça évite les « cc komen tu va la miss ? »). Je ne sais absolument pas si ça marche, je ne connais personne inscrit sur ce site mais je trouve que l’idée est excellente et adaptée à toutes celles et ceux qui ne se retrouvent pas sur les sites de rencontres « classiques » qui ressemblent plus à du fast fuck qu’autre chose (je ne dis pas que baiser c’est mal, c’est juste qu’on peut aussi avoir envie d’autre chose après des années de célibat). Écris-le moi est le premier site de rencontres épistolaires et pour le moment c’est gratuit pour tout le monde. Un peu de lenteur et de romantisme, un regain d’espoir ? Ce serait dommage de s’en priver.

Publicités

12 réflexions sur “Se rencontrer grâce aux mots

      • Hahaha! Je suis quand même un peu déçue du site, du fait déjà qu’on se doive de donner nos infos exactes (je pensais qu’une relation épistolaire avait ce charme de l’inconnu et l’anonymat), qu’ensuite il nous faille choisir entre une orientation homme OU femme, ce qui limitera la recherche à ce genre après (j’aurais bien eu envie moi de flâner les profils pour écrire à une personne dont la plume m’inspire peu importe son sexe, sa tronche sur la photo, son travail, sans motif sentimental absolu, or on voit bien que ce n’est pas le but du site qui se veut un véritable et unilatéral site de rencontre). Pourquoi écrire à quelqu’un aurait forcément pour but de trouver l’amour?

        J’étais tombée il n’y a pas si longtemps (d’ailleurs je me demande si ce n’était pas par l’intermédiaire de ce blog) sur un site où de manière bimensuelle tu t’abonnais à une jolie lettre écrite par un inconnu, mais tout le monde recevait la même et j’aurais bien eu envie qu’elle me soit particulièrement adressée… Une correspondance quoi!

        Quelqu’un connaîtrait un site de correspondance épistolaire non connoté rencontre amoureuse?

  1. C’est clair que le but c’est la rencontre amoureuse, pas amicale…Comme tous les sites de rencontres, on ne peut pas voir les profils du même sexe que nous, c’est vrai que c’est frustrant (et pas très sympa pour les homos ou bi par ailleurs). Depuis plus de 2 ans, je corresponds avec un lecteur de mon ancien blog, je ne connais ni son prénom ni où il vit ni rien d’ailleurs, on parle juste de la vie, de nos espoirs, nos déceptions, on se donne des conseils etc Dans un autre registre, tu peux écrire à des prisonniers, je l’ai fait pendant longtemps (il était incarcéré en Floride), ce service existe en France, c’est intéressant et ça permet de relativiser….http://www.courrierdebovet.org/

    • Bah oui, pas très sympa pour les bisexuels ou les curieux!
      Moi aussi, j’eus correspondu avec des lecteurs d’un ancien blog, il y a bien 10 ans maintenant….aujourd’hui, l’une d’entre eux est devenue une de mes meilleures amies, on habite à l’autre bout de la France mais on se visite régulièrement. Je trouve génial le principe de ne connaître ni le prénom, ni la ville, ni l’âge, etc. cela permet de se confier davantage parfois. Mais bon, les lecteurs d’un blog perso en connaissent déjà presque trop sur la personne!

      Je suis allée faire un tour sur le site du Courrier de Bovet, c’est assez intéressant. A ce que j’en ai compris, je crois qu’il y a presque plus d’offres que de demandes, hallucinant! C’est tout un pataquès pour s’inscrire à l’association (lettre de motivation, suivi régulier par un autre adhérant pour se former, adhésion annuelle et engagement spécifiques) mais bon, cela reste une alternative existante et enrichissante. Merci pour l’info!

  2. Ca a l’air pas mal en effet. Mais du coup ça privilégie les gens qui savent bien écrire au détriment de ceux qui ont réel handicap face à l’expression écrite bien que leurs intentions soient tout à fait nobles.
    « je lis mais je réagis souvent » t’aurais pas oublié un « pas » qui changerait le sens?
    W.

  3. Je pense avoir réalisé la grande majorité, sinon la totalité de mes rencontres grâce aux mots. Ce ne furent pas toutes des rencontres amoureuses, mais elles furent souvent sulfureuses compte tenu de la nature de mon blog. Pourquoi utiliser un site intermédiaire, quand un blog permet d’écrire ses attentes, nouer des contacts, et finalement établir des liaisons épistolaires ? N’avez-vous jamais fait de rencontre grâce à votre blog, vous ?

  4. Ce passage m’a interloqué : « Aujourd’hui tout le monde veut devenir écrivain comme si c’était une PROFESSION, comme s’il y avait une recette miracle pour écrire un bon roman…En même temps vu le nombre de merdes qui sont publiées chaque année, je comprends qu’on puisse penser que c’est donné à tout le monde. Ce n’est pas le cas. »

    Mais euh, c’est pas une profession, justement :)? Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus certes. Mais ça reste tout de même un métier, avec ses formations, ses conventions et règles à respecter et son salaire. Maintenant je suis d’accord ce n’est pas donné à tout le monde d’en vivre. Théoriquement tout le monde peut essayer mais tout le monde ne percera pas. C’est le même principe pour toutes les professions artistiques je pense (graphiste, photographe etc…).

    Sinon, merci pour le lien vers ce site de rencontre. Le concept est original et effectivement c’est une bonne solution anti-beaufs-piches-lourdingues :). Bon par contre les dyslexiques auront un peu de mal à percer mais bon, on ne peut pas contenter tout le monde, non plus ;).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s