Sans foi ni loi

L’autre jour j’étais sur mon lieu de travail quand quelqu’un a sonné à la porte. Je suis allée ouvrir et me suis retrouvée nez à nez avec un homme noir d’une cinquantaine d’années accompagné d’une vieille dame blanche presque mourante (elle devait faire 1 m 40 les bras levés et ses yeux étaient vitreux), tous deux affublés d’un sourire trop large pour être honnête. J’ai compris tout de suite qu’il s’agissait de témoins de Jéhovah. Effectivement, ils m’ont demandé si j’avais la foi, ce à quoi j’ai failli pouffer de rire mais par respect j’ai simplement choisi de ne pas répondre (je dois avouer que j’aurais aimé dire « Tout à fait, j’ai foi en moi »). Je leur ai gentiment proposé d’aller frapper ailleurs parce que contrairement aux apparences, ici il s’agit bien d’un endroit où l’on travaille. Ils ont lourdement insisté en parlant d’une séance dimanche pour parler de Dieu et j’ai dû être plus ferme en disant qu’ici on fait du business, on ne parle pas de religion parce que c’est personnel.

Le prosélytisme n’a donc ni foi ni loi, il faut trouver de nouveaux adhérents, coûte que coûte, même dans les entreprises de la capitale. S’ils pouvaient aller jusqu’à la machine à café pour nous parler de Jéhovah, je crois qu’ils n’hésiteraient pas une seule seconde. C’est étrange, tout de même, cette façon de procéder. Je suis végétalienne mais je ne suis pas prosélyte. Bien sûr, si on me demande pourquoi je ne mange pas d’animaux, pas d’œufs, pas de lait et pas de fromage, j’explique ma philosophie de vie, mon amour des animaux, mais jamais je ne cherche à faire de nouveaux adeptes. Parce que c’est un choix qui ne regarde que moi. Et même si je suis convaincue que tout le monde sur Terre devrait m’imiter, je peux encore cohabiter avec mon entourage qui, lui, mange de la viande. Mon propre frère pense que ne pas manger de tout est stupide, et même si je pense que c’est lui qui est fermé d’esprit sur un sujet dont il ne connaît rien, nous continuons à nous aimer. Je ne vais pas commencer à acheter des livres expliquant pourquoi le régime végétalien est très bon pour la santé à mon frère. S’il veut comprendre, il peut le faire tout seul. Ce que je veux dire, c’est que je n’ai pas besoin d’être comprise d’autrui pour me sentir bien dans mes choix personnels, dans ce que sont mes convictions. Ces méthodes de porte-à-porte me dérangent. Je n’ai pas envie qu’on vienne me parler de Dieu, que ce soit sur mon lieu de travail, chez moi ou dans la rue.

Deux jours plus tard, je sortais justement de chez moi quand je croise une vielle dame qui me dit « Je peux vous donner quelque chose ? ». Elle me tend un dépliant, je réponds merci et je trace ma route. Je vous laisse apprécier la merveille :

tj

J’imagine que le Printemps coïncide avec la période où les « TJ » tentent de recruter en masse..Malheureusement pour eux, je suis loin d’être la target idéale. Je vais tellement bien depuis quelques mois qu’il m’arrive d’être effrayée par le bonheur et la félicité dans lesquels je baigne. « Les souffrances cesseront-elles un jour ? » Question qui peut être intéressante mais certainement pas avec les réponses proposées : « oui », « non » ou le fabuleux « peut-être ». Bitch, please. J’en arrive toujours à la même conclusion: il faut être extrêmement vulnérable et seul pour croire à ces sornettes. Et si je pense que ce sont des sornettes, ça ne m’empêche pas d’accepter de vivre sur la même planète que ces gens dont je ne partage pas les opinions. Parce que je me moque éperdument des choix religieux de chacun. Nous sommes libres de croire en Dieu, aux reptiliens (petite dédicace ^^), aux aliens, à ce que vous voulez. Pourquoi ne pas garder ça pour soi ?

Publicités

6 réflexions sur “Sans foi ni loi

  1. Je suis d’accord avec toi. J’estime avoir la vie la plus saine possible selon mes moyens spirituels et physiques, et donc le bien-être que j’en ressens à tous les niveaux devrait être ressenti par tous ! Mais ça reste du domaine personnel et on ne peut forcer personne… (un côté en moi me dit DOMMAGE, yen a qui auraient bien besoin d’un bon coup de pied aux fesses, mais bon).

  2. J’ai reçu une enveloppe dans ma boite aux lettre. Dessus, manuscritement on lisait « vous avez rendez-vous »… J’ai cru à un admirateur secret… Mais non c’étaient eux, alors là j’avoue les avoir détestés une seconde 🙂

  3. J’ai deux amis qui sont TJ. Ils sont âgés et leur vie est un digne d’un roman.Elle, elle a échappé au camps de la mort, elle était juive auparavant. Je leur ai posé beaucoup de questions sur leur religion et pourquoi ceci? pourquoi cela? Comme j’ai fait des études d’archéo c’est difficile de me faire adopter leur point de vue. Ils font du prosélytisme parce qu’il doivent aller par deux comme au temps des apôtres prêcher la bonne parole. C’est un style de vie. Si on le prend comme ça, on le prend bien. Bon en même temps les TJ c’est une grosse machine financière aux US.

  4. « Les souffrances cesseront-elles un jour » ou comment te pourrir la journée dès le matin… Je veux bien qu’ils parlent de leur religion, mais là ça devient assez hardcore O.o Ca donne le ton… Navrée, mais je préfère pas de Dieu du tout plutôt qu’un Dieu qui nous dit que notre cause est déjà perdue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s