Sexisme

L’autre jour, j’ai passé un entretien dans un cabinet de recrutement qui a réveillé la féministe que je ne suis pourtant pas. Mon interlocutrice était une femme qui doit avoir la petite cinquantaine, coiffure à la Miley Cyrus, cheveux colorés dans les tons orangés, maquillage violet, vêtements type Desigual. J’avoue avoir été un peu surprise de ce look peu commun, surtout pour un recruteur. Mais peu importe, j’ai fait comme ci tout était tout à fait normal et j’ai parlé de mon parcours professionnel.

Au bout d’un certain temps, ma charmante recruteuse m’annonce qu’il y a un problème dans ma présentation. Je ne comprends pas de quoi elle parle, j’ai dormi trois heures la veille, mon cerveau fonctionne au ralenti. Je comprends qu’elle parle de ma tenue, de ma coiffure ou autre, pas de ce que je viens de lui dire sur mon parcours pro. Je suis habillée de façon très corporate, haut noir, jupe noire, petits talons, je ne vois pas où elle veut en venir. J’ai une soudaine envie de fuir vers mon lit et ma couette moelleuse… Puis elle insiste, fait des allusions, et je comprends qu’elle me reproche d’avoir une sale gueule et une coiffure qui laisse à désirer. Tout simplement. J’ai envie de lui dire que quand on voit sa coiffure de conne, son maquillage de conne et ses vêtements de conne, on ferait mieux de se permettre de la fermer mais je reste en face d’elle sans rien dire, complètement ahurie. Effectivement, je ne me maquille pas, je me sens déguisée quand je le fais, on dirait une dame, et je n’ai pas du tout envie de ressembler à une dame, j’ai envie de ressembler à moi-même, personne d’autre. Quant à ma coiffure, elle se résume à : je me brosse les cheveux, ils sont raides et hop ! je suis prête à sortir. Ce qui m’a vraiment surprise, c’est qu’à l’entendre, je ressemble à quelqu’un qui ne prend pas soin de soi, ce qui est faux. A mes yeux, une femme est belle sans artifices, au naturel. Un concept auquel notre Miley senior ne semble pas adhérer…

Je n’étais pas là pour un poste d’hôtesse d’accueil ou tout autre métier où la présentation se doit d’être artificielle. Je ne comprends pas qu’on me demande de ressembler à une poupée Barbie alors que je vais être dans un bureau où aucun client ne verra ma tronche. Depuis quand doit-on absolument se maquiller et se faire des coiffures étudiées sous le prétexte qu’on est une femme ? Ce qui me chagrine c’est qu’une femme puisse me faire ce genre de remarque. Ce n’est pas parce que cette conne met du violet sur ses paupières que je dois faire la même chose. Non, je ne me maquille pas et oui, j’ai des cernes quand j’ai dormi 3 heures. Comme tout être humain. Et alors ? En quoi cela ferait-il de moi quelqu’un d’incompétent ? Non, je ne m’étais pas lavée les cheveux le matin même, est-ce-que ça veut dire que si on a des cheveux de type gras, on ne peut pas espérer trouver un emploi ? La dernière fois que j’ai passé un entretien après avoir dormi trois heures, j’ai obtenu le poste. Visiblement, cette technique ne marche pas à tous les coups… L’ironie de cette histoire, c’est qu’elle m’a malgré tout proposé un poste. Mais je préfère être au chômage que de travailler avec une connasse sexiste habillée en Desigual. Amen.

Publicités

18 réflexions sur “Sexisme

  1. J’aime ta manière de penser. Si tout le monde faisait pareil, ils feraient un peu moins les fiers, les petits chefs et les plus grands aussi.
    Cela me rappelle une discussion dans LinkedIn, le sujet était « pensez-vous que la tenue est importante au travail ? ». J’ai lu de ces trucs, j’avais envie de pleurer tellement les gens étaient débiles. Pourquoi veut-on à tout prix faire de nous ce que nous ne sommes pas ?

    • Le conformisme rassure apparemment. J’ai été élevée dans l’idée qu’il fallait être soi-même, pas un mouton. Quand je travaillais, il m’arrivait de porter des collants colorés et je me prenais des réflexions du genre « Ah toi alors, tu es une originale ! » alors que non je porte simplement des choses que j’aime…

  2. J’ai une foule de choses à dire, et au même temps, une seule expression pour tout résumer: « le monde marche à l’envers ».
    Les valeurs? A l’envers.
    Le jugement? A l’envers.
    On est parasités par l’image. L’image = la personne.
    Et aujourd’hui, on confond donc l’image et la personne. On souhaite ce qu’on imagine être la perfection parce que cette image est partout (TV, magazines, les ragots de comptoir..).

  3. Je me souviens d’une session de recrutement avec plusieurs postulantes, l’une a été remerciée parce qu’elle était trop grosse. Elle est allée pleurer dans les toilettes où j’ai essayé de lui remonter le moral. Le pire c’est qu’elle me disait « Non mais c’est normal qu’ils ne veuillent pas de moi, je suis trop grosse ». Elle faisait du 44. Tant que les gens accepteront de se faire traiter comme de la merde, rien n’avancera…

  4. C’est tout à fait ça. Révoltez-vous les gens !

    Dans le même genre d’anecdotes « marrantes », on m’avait rapporté dans mon ancien boulot qu’une nana d’une autre équipe s’était fait reprocher de ne pas faire sérieux. La raison ? Elle portait un tailleur de couleur trop vive. Le tailleur en question était bordeaux. Hum. Moi, je porte des pulls rouges, verts, jaunes, oranges… Et celui qui me dit quoi que ce soit, je le renverrai dans sa grisaille. 🙂

    Lors d’une réunion chez Pôle Emploi, un ancien recruteur de SSII nous racontait qu’on leur demandait d’embaucher des clônes. Ce qui m’a fait froid dans le dos, c’est que j’étais la seule à être choquée par ces propos. Je n’ai jamais encore rencontré mon clone, jusqu’à présent. Heureusement.

  5. Haha le bordeaux est maintenant une couleur vive, quelle bonne blague ! Des clones, le mot est fort. C’est effrayant. Lors d’un entretien annuel, on a reproché à l’une de mes anciennes collègues de trop sourire, d’être trop enjouée, on aura vraiment tout entendu. En gros, il faut : être mince, ne pas s’habiller de manière trop voyante ou féminine, ne pas trop sourire mais rester performante comme un homme en étant payée 30% de moins…

  6. Tout à fait d’accord ! On a encore le droit de ne pas se maquiller ! On se travestit déjà bien assez par nos costumes de pingouins. Je n’aime pas le maquillage, et je fais assez peu l’effort de m’en tartiner le visage. Et je trouve au contraire que c’est un gage d’honneteté, on montre notre face comme elle est, avec tous ses défauts : 😉

  7. Bonsoir connasse,
    Lire tes nouveaux textes me font toujours sourire. Va savoir, ça reste un blog de connasse.
    Bref, si tu as un profond sentiment d’être qui tu es vraiment, alors tu as une grande chance. Préserve là. Restes fidèles à toi même malgré les complications que ça va entraîner et petit à petit ce sera ton petit monde qui se pliera à tes valeurs, ce qui sera une bonne chose si les tiennent touchent du doigt l’universalité.
    Bravo,
    W.

  8. Je lis tous tes articles au fur et à mesure car je viens de découvrir ton blog que j’aime beaucoup.
    Je pense pouvoir dire que je suis une féministe « modérée » donc ton article me parle.
    Je travaille dans le même bureau que 3 hommes. Ils remarquent le maquillage plus ou moins élaboré, les jupes, les nouvelles fringues…..je suis épiée comme si je passais un casting. Cette attitude de la part d’un homme si elle peut être plus ou moins déplacée ne me choque pas (après tout on se fait belle pour qu’ils nous regardent). Mais de la part d’une femme (maquillée comme une voiture volée si j’ai bien compris) c’est extrêmement choquant. C’est sûr que s’il faut être habillée avec autant de couleurs que l’arc en ciel pour avoir un job chez elle il y a des chances qu’elle ait des difficultés à recruter…On met encore une fois l’apparence au premier plan et on néglige les compétences qui sont pourtant l’intérêt de l’embauche et comme tu le dis tu ne postulais pas à un job de « vitrine » de l’entreprise comme hôtesse d’accueil.
    Si même les femmes jugent notre apparence alors on a pas vu le bout du tunnel…..
    J’espère qu’entre temps tu as trouvé un job pour lequel tes compétences sont appréciées et mises en valeur, même si t’as pas dormi de la nuit et que tes cernes touchent tes genoux !

    • Merci pour ton commentaire, ravie que mon blog te plaise 🙂 Je suis tout à fait d’accord avec toi, si les femmes se mettent elles aussi à juger les autres femmes, où va-t-on ? C’est pourtant le cas : les femmes ne sont pas solidaires les unes des autres ! Cette anecdote n’en est qu’une parmi tant d’autres. Personnellement, ce ne sont pas les hommes qui me font peur, ce sont les femmes. Parfois j’ai le sentiment qu’elles ne font pas avancer les choses. Un peu de solidarité entre nous ne ferait pas de mal…J’ai trouvé un emploi oui, et ce sans maquillage, rien, comme d’habitude. Et c’est une femme qui m’a recrutée 😉

  9. Je ne sais pas pourquoi mais ton billet et ton recrutement me font penser au « Principe de Peter » relatif à l’incompétence au boulot. Et si ta recruteuse n’était pas la DRH mais bien ta future responsable de service, je suis pas loin de penser qu’elle correspondait à ce principe, à savoir :

    – voyant ton CV et te jugeant plus compétente qu’elle, elle a pris peur et a trouvé un prétexte fallacieux (vu qu’elle ne pouvait pas te donner une raison justifiable) pour ne pas te recruter.
    – se sachant incompétente et incapable de trouver un autre taf, en cas de renvoi, elle a vu ton recrutement comme une menace pour son poste, qu’elle occupe depuis une dizaine d’années et pour l’obtention duquel elle en a bavé, à coup de courbettes et de lèche-bottisme envers sa hiérarchie.
    – selon ce même principe il est donc très probable qu’elle ait embauché quelqu’un d’encore plus incompétent qu’elle mais qu’elle pourra écras… pardon ! « manager » sans trop de difficultés, donnant toujours l’impression que c’est elle la plus compétente puisque la chef.

    À toi de me dire quelle position elle avait dans cette boîte, mais il se peut que le sexisme ne soit pas la seule raison de ton « recalage » ^^’.

    • Non pas du tout c’était bien la DRH, rien à voir avec mon service ni rien. Le problème de cette boîte c’est que le dirigeant était partie avec la caisse et a été remplacé par un type incompétent qui n’avait pas de couilles, d’ailleurs la boîte s’est cassée la gueule et aujourd’hui tout le monde est rentrée dans le rang, il y a eu des licenciements (enfin !) et un nouveau jeune loup ambitieux sorti de je ne sais plus quelle école qui a remis tout ce beau monde dans le « droit chemin » (pour faire du pognon hein pas par altruisme ou quoi que ce soit on s’en sera douté).

    • Pardon j’ai mal compris ton commentaire, je parlais d’un autre billet….La femme en question était la recruteuse, c’était un cabinet de recrutement donc rien à voir elle n’était pas DRH et encore moins responsable de service, son job c’était de me placer dans une boîte et à un poste qui correspondent à mon CV. Je ne lui faisais pas d’ombre, elle avait le « pouvoir » voilà tout. Et je voyais bien que ça l’emmerdait que je sois plus jeune qu’elle et contrairement à elle je ne me maquille pas mais je reste « sortable » haha. Les femmes sont de vraies salopes entre elles. Et les plus vieilles dans son genre qui font tout pour paraître plus jeunes sont les pires !

      • Ah oui donc en principe extérieure à la boîte. Ce qui me tue, c’est que finalement elle n’a pas retenu grand chose du CV, si ce n’est ta tête non maquillée.

        Et après on s’étonne que le chômage ait du mal à baisser dans ce pays. C’est sûr qu’avec des branquignoles pareils à ce genre de poste, ça ne risque pas de s’arranger….

        Le pire c’est que même chez les hommes c’est comme ça. J’ai déjà vu des responsables peu enclins à recruter une personne parce que la tête ne leur revenait pas ou tout simplement parce qu’ils avaient des centres d’intérêts peu commun. C’est à peine s’ils avaient fait gaffe aux compétences (en même temps va demander à un responsable commercial, plus grande gueule que technicien, d’évaluer un graphiste ou un développeur web…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s