Du bonheur des films nuls

J’ai souscrit, depuis peu, à l’offre Canal Play qui permet de voir tout un tas de films rangés par catégories. Et comme je suis également depuis peu sans activité professionnelle, j’en profite pour regarder tout et n’importe quoi, affalée sur le canapé avec un thé fumant à la main et une cigarette qui se consume doucement dans le cendrier. Je me suis fait un cycle Jennifer Love Hewitt parce qu’elle a une plastique fort sympathique et ça me permet de ne pas être tentée à me goinfrer de cochonneries. Le problème c’est qu’à chaque fois qu’il y a sa tête sur une affiche (dans les années 2000-2005), vous pouvez être quasiment certains que le film sera complètement nul. Elle a joué dans beaucoup de comédies romantiques, forcément avec sa petite frimousse à la Audrey Hepburn et son corps de bonnasse, elle a le physique de l’emploi. La pire comédie romantique avec elle, c’est « Confessions d’une adorable emmerdeuse ». J’ai presque envie de dire que tout est dans le titre, c’est totalement cliché, elle est affublée de décolletés profonds durant tout le film, elle joue une vraie connasse (et non pas « emmerdeuse ») qui finira tout de même par trouver l’amour à la fin parce que sinon c’est pas marrant. J’ai un faible pour les films nuls, surtout quand ils sont américains ou canadiens, mais ma préférence va aux films nuls français…

Récemment, j’ai vu une affiche de film dans la rue où l’on peut voir JoeyStarr (oui, oui, ça s’écrit comme ça, ne me demandez pas pourquoi). Le film s’appelle « Une autre vie » et son réalisateur s’appelle Emmanuel Mouret. Je vous laisse apprécier le spectacle  :

uneautrevie

Quand j’ai vu ça, je me suis dit « Chouette ! Un film nul sort mercredi prochain ! ». C’est à ça que doit ressembler une affiche de film nul, un gros plan sur deux comédiens dans une posture pseudo romantique, un titre qui fait penser à un livre de Marc Lévy : tout y est. C’est jubilatoire. Évidemment, je n’irai pas voir ce film, j’attendrai sagement qu’il soit disponible sur CanalPlay…

Tout ça pour dire que j’ai appris l’existence de ce réalisateur en regardant cette affiche. J’ai donc retenu mon souffle lorsque j’ai constaté que CanalPlay me proposait plusieurs de ces anciens films dont un qui a retenu mon attention « Vénus et Fleur «  (2004). C’est une histoire assez simple : c’est l’été, Fleur, adolescente timide aux gros nichons arrive à Marseille où elle aura la garde de la grande maison de son oncle. Par un heureux hasard, elle rencontre une jeune Russe, Vénus, adolescente pétillante au caractère enjoué, belle comme seules les Russes peuvent l’être. Toutes deux passeront quelques jours ensemble avec un seul objectif : rencontrer des garçons et peut-être, le futur père de leurs enfants. Par quoi commencer ? Déjà, les comédiennes. Vénus est aussi belle que Fleur est banale (pour ne pas dire « moche », j’essaie de ne pas être trop méchante, et croyez moi, ce n’est pas facile !). Les dialogues sont comme récités par les comédiens, ce qui donne une puissance comique intéressante au film, d’autant plus que les personnages ont des prénoms ridicules : Vénus et Fleur, mais aussi Dieu, le voisin, et Bonheur, l’ami du frère de Fleur. J’ai particulièrement aimé la scène où Bonheur appelle d’une cabine téléphonique, ça donne « Allo, Fleur ? C’est Bonheur». Sacré Emmanuel Mouret, petit coquinou ! Lorsque la naïve Fleur propose gentiment à Vénus de lui prêter l’argent que ses parents lui ont donné, c’est encore plus jubilatoire :«Ils sont fonctionnaires et l’argent qu’ils gagnent c’est celui de tous les contribuables français, et en fait si je te donne cet argent, c’est comme si la France aidait et invitait fraternellement la Russie ». Que de bons sentiments ! Comme vous ne regarderez pas ce film, je me permets de vous le spoiler : à la fin, c’est Fleur la timide moche qui trouvera le bonheur avec Bonheur (sic) alors que la belle Vénus voguera vers de nouvelles aventures parce que « Le plus beau pays au monde, c’est celui où vit mon bien aimé. Moi je le connais pas encore donc pour moi le plus beau pays au monde, c’est le monde entier ».

Finalement, ce film me fait penser à celui que je considère comme le Dieu du film nul, Eric Rohmer. Dans les années 90, il réalise le cycle des contes des quatre saisons, quatre films, un pour chaque saison de l’année. Mon préféré étant « Conte d’été »(1996) avec Melvil Poupaud. Je vous laisse apprécier le pitch : « Dinard, 17 juillet. Gaspard, étudiant en mathématiques rennais, guitariste à ses heures perdues, attend Léna, dont il se dit amoureux. Il rencontre Margot, étudiante en ethnologie et serveuse dans une crêperie, qui devient son amie et sa confidente au gré de longues balades le long du bord de mer et des chemins de bocage. Dans une soirée en discothèque où elle l’entraîne, il fait la connaissance de Solène, qui entend bien le séduire. Alors qu’il n’espère plus le retour de Léna, celle-ci revient, compliquant la situation ». Rohmer c’est les Feux de l’amour à la française, c’est des dialogues qui n’existent jamais dans la vraie vie, des personnages en quête d’amour qui se branlent frénétiquement le cerveau, qui sont complètement perdus et qui s’habillent comme des sacs. Ils n’ont pas le physique des stars américaines…ils sont désespérément français.

Ce « Vénus et Fleur », c’est du sous Eric Rohmer. Et même si ça semble être une insulte, ce n’est pas le cas, c’est assez jouissif. Parce que Rohmer est mort il y a 3 ans. La relève est assurée. J’ai encore de longues heures de lol devant moi. Et grâce à ces films nuls français, je me rends compte que finalement, je ne suis pas si compliquée que je le prétends. Merci Emmanuel Mouret.

vénusetfleur

Et pour les amateurs de boobs et de tatouages, la belle Veroushka Knoge qui interprête Vénus, sous le regard de la photographe Bettina Reims :

veroushka knoge

Publicités

3 réflexions sur “Du bonheur des films nuls

  1. Bonjour Miss CP,
    J’ai découvert ton blog par hasard en faisant une recherche sur Veroushka Knoge et j’adore ta critique sur « Venus et Fleur ». J’aurais bien fait un commentaire sur ton blog directement mais ils sont fermés pour cet article, on dirait (non ca y est j’ai trouvé!). Effectivement, ce film que j’ai vu hier soir en DVD est assez nul. En tout cas, c’est le pire d’Etienne Mouret, je les ai tous vus. Peut-être que depuis ta découverte de l’affiche d’ « Une autre vie », tu en a vu d’autres. Par contre, moi j’ai adoré « Une autre vie », je pense que tu vas le trouver pire que « Venus et Fleur », mais c’est un autre sujet.
    Il faut dire que je suis un fan (inconditionnel) de Rohmer alors évidemment ça va être difficile de nous mettre d’accord, sauf sur « Venus » de Mouret justement. Cette actrice russe est épouvantable, j’avais honte pour elle, mais je regardais un peu son corps, malgré tout, j’avoue. Quant à la jeune fille à la forte poitrine ( y a que les nanas qui utilisent encore le mot « nichons » ! ), je l’ai trouvée jolie, enfin une jolie face. Mignone quoi. Je remarque que tu as bien observé ce film pour en retenir les dialogues si précisément. Moi j’avais un peu de mal, je l’ai regardé jusqu’au bout pour me dire que j’avais vu tous les films de Mouret. J’aime bien ses autres films, c’est, comme tu l’as bien vu, un digne héritier de Rohmer, si ce n’est un pompeur parfois. J’ai dû voir les 9/10 des films de Rohmer, il n’y en a pas un seul que je n’aime pas, même s’il y a parfois des « actrices » pénibles dans ses films, Béatrice Romans par exemple. Je crois que « conte d’été » est un de mes préférés. Je te conseille le court métrage « La courbure », si tu le trouves, sur lequel il n’est peut-être pas réalisateur mais il y a participé. Bon en fait je crois que je me prends pour un héros Rohmerien, j’arrive facilement à m’identifier à ses personnages. J’y retrouve un peu de ma vie dans chaque film. Peut-être pas trop dans la marquise d’O, tout de même !
    Voilà sur ce, je vais lire d’autres de tes articles parce ça m’amuse bien…
    Bises
    Sacha (masculin)

    • Hello Sacha,

      J’ai vu deux films d’Emmanuel Mouret (et non Etienne ^^), Vénus et Fleur puis Laissons Lucie faire qui ne m’a pas beaucoup plu, je trouve Marie Gillain agaçante et le scénario était un peu trop léger à mon goût. En revanche ça m’a beaucoup amusé de voir le réalisateur jouer un rôle dans son propre film, et puis il a une tête marrante 🙂

      Je n’ai toujours pas vu Une autre vie mais je compte y remédier parce que l’affiche est tellement improbable que ça m’intrigue je dois dire.

      C’est vrai que chez Rohmer il y a des acteurs et actrices vraiment pénibles à regarder, certains sont très mauvais, mais je crois qu’à mon sens c’est ce qui fait le charme de ses films. J’ai beaucoup aimé Conte d’été aussi, j’aime beaucoup Melvil Poupaud je dois dire. Je ne me reconnais pas du tout dans les personnages de Rohmer mais c’est sans doute pour ça que j’aime ses films ! Je trouve qu’il y a une grande puissance comique aussi chez Rohmer, dans certains dialogues notamment.

      Pour Vénus et Fleur, je trouve vraiment celle qui n’est pas russe très moche et joue atrocement mal, aussi mal que la russe d’ailleurs ! Ce film est fascinant, je l’ai revu avec mon mec et il a trouvé ça super nul et génial en même temps héhé Je sais que plus personne ne dit « nichons » mais je trouve ce mot tellement drôle !

      Merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s