Johnny Depp ne me fait plus bander

Johnny Depp ne me fait plus bander. Un peu comme les films de Tim Burton, finalement. Coïncidence ? Je ne crois pas. Oui, moi aussi je regardais 21 Jump Street quand j’étais au collège, je n’étais pas fan de cette série qui est une très mauvaise série à la moralité douteuse : de jeunes flics s’infiltrent auprès de « jeunes délinquants » pour leur dire à la fin « Hey, mec, désolé, en fait, je suis pas du tout ton pote, je suis flic et tu es en état d’arrestation ! ». Il y avait deux raisons pour lesquelles je regardais cette série : la première, c’est Johnny Depp, of course. Il était jeune, il était beau, il avait ce visage à la fois viril et un peu féminin, des traits fins, on ne savait pas trop d’où il venait, il avait  ce côté « indien, mais pas trop » (j’ai conscience que ça ne veuille absolument rien dire mais je me comprends, c’est l’essentiel, parait-il).  La deuxième, c’est le générique de 21 Jump Street, une musique entrainante qui te donne envie de prendre ton balai et de chanter avec devant la télé (true story). Par ailleurs, puisqu’on en parle, je n’ai jamais compris pourquoi la chanteuse ne disait pas « twenty-one Jump Street » et il m’a fallu des années pour comprendre que cette connasse disait « Down on Jump Street ». Perso, je trouve qu’elle n’articule pas assez…

Johnny Depp, dont tout le monde pensait à l’époque qu’il s’appelait « Johnny Deep » (« Johnny Profond », huhu) était donc la coqueluche de toute une génération. Et il ressemblait à ça :

Oh Johnny you were so HOT

Oh Johnny you were so HOT

Puis il y a eu les films avec Tim Burton (les bons), Arizona Dream, Donnie Brasco, son tatouage pour Wynona, les chambres d’hôtels saccagées avec la brindille anglaise (aujourd’hui pleine de cellulite). Puis sa rencontre avec Vanessa Paradis, notre lolycéenne préférée, un monument national.  Ils étaient beaux, ils étaient amoureux, ils étaient hippies tout en étant rock and roll, on voulait un peu leur ressembler à ce couple qui écrivait des chansons ensemble et durait malgré la distance, malgré Hollywood.

Puis, Johnny a montré son vrai visage : non, il n’était pas un être exceptionnel, il était comme tous les hommes, capable de quitter sa fidèle épouse pour se taper une jeunette de 25 piges. Alors on a déchanté.  Il  a commencé à s’empâter aussi, il a persisté à garder ses cheveux longs malgré l’âge et ses tenues vestimentaires ont commencé à devenir de plus en plus folkloriques. Peut-être l’étaient-elles avant, mais aujourd’hui, c’est pire : Johnny semble être déguisé en Jack Sparrow dans la vraie vie. Dans son dernier film, Lone Ranger, c’est lui qui a créé son personnage qui ressemble étrangement au capitaine Jack Sparrow, qui semble le hanter. Aujourd’hui, Johnny Depp a 50 ans. Sur chaque photo que je vois de lui, il a cet air satisfait de lui-même qui me donne envie de lui foutre des baffes dans la gueule. Il n’est plus du tout sexy, il ressemble à un être mi-clochard mi-hipster un peu pathétique, on aimerait lui dire qu’il a définitivement passé l’âge de se la jouer rebelle.

Johnny Depp en 2013, la chute

Johnny Depp en 2013, la chute

Johnny Depp et son look si...comment dire..."personnel"(2013)

Johnny Depp et son look si…comment dire… »personnel »(2013)

Publicités

3 réflexions sur “Johnny Depp ne me fait plus bander

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s